La Creuse Agricole 21 octobre 2014 à 08h00 | Par P. Dumont

Comment réduire sa facture de carburant ?

En constante augmentation, les charges plombent les coûts de production des exploitations et grèvent le revenu des agriculteurs. Parmi elles, les charges de mécanisation, en particulier la consommation de carburant, se taillent la part du lion. Des solutions existent pour alléger la note. Elles ont fait l’objet d’un colloque des chambres d’agriculture du Limousin le 7 octobre dernier à Grand-Bourg.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Après le colloque de la matinée, les participants ont participé aux trois ateliers de l’après-midi dont un sur l’éco-conduite.
Après le colloque de la matinée, les participants ont participé aux trois ateliers de l’après-midi dont un sur l’éco-conduite. - © P. Dumont

Exploitations plus étendues, machines plus puissantes, nombreux sont les facteurs qui favorisent la consommation de carburant. Dans le même temps, le prix du carburant flambe. Durant les dix dernières années, une hausse de plus de 140 % a été enregistrée. Pour trouver des pistes d’amélioration, les chambres d’agriculture du Limousin se mobilisent. Des journées éco-conduite et bancs d’essai moteurs sont organisées depuis 2013 dans le cadre du Programme Energie-Biomasse en agriculture soutenu par l’Ademe et le Conseil régional. C’est aussi dans ce cadre qu’a été organisé un colloque « Économie de carburant » le 7 octobre à Grand-Bourg. Des exploitants mais aussi beaucoup d’élèves de lycées agricoles sont venus écouter les intervenants des chambres mais aussi de Coop de France, du CER ou de John Deere. Premier constat, la consommation de carburant a été multipliée par deux voire trois dans les dix dernières années, quelle que soit la production animale (sauf ovins). La mécanisation compte pour 40 à 50 % du coût total des charges et le poste carburant/lubrifiant pèse pour 20 % dans les charges de mécanisation. Des marges de manœuvre existent cependant. Une étude menée sur de nombreuses exploitations classées par système montre des consommations de carburant qui, pour un même système, peuvent aller du simple au double et même au triple. Si des liens avec la SAU ou avec la mécanisation par hectare apparaissent évidents, ils n’expliquent pas tout. La structure de l’exploitation compte aussi beaucoup : main d’œuvre, parcellaire plus ou moins regroupé, organisation de la production, des récoltes, réglages et dimensionnement du matériel, pression des pneus, etc.

 

[...]

La suite est à lire dans la Creuse agricole et rurale du 17 octobre 2014.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. La Creuse Agricole se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

La Creuse Agricole
La couverture du journal La Creuse Agricole n°2085 | mai 2016

Dernier numéro
N° 2085 | mai 2016

Edition de la semaineAnciens numérosABONNEZ-VOUS
Les brèves
Prochaine brève

6 brève(s) » voir toutes

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

Voir tous

Voir tous

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui