La Creuse Agricole 21 septembre 2011 à 16h04 | Par P. Dumont

Arboriculture - Pommes, une récolte précoce et de qualité

Arboriculture La cueillette des pommes démarre cette année sous de bons auspices. Fixée au 29 août par arrêté préfectoral, la récolte a réellement débuté le 5 septembre. Le lendemain, l’AREFA et ses partenaires s’étaient donné rendez-vous sur un verger pour évoquer la récolte et son organisation.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Près de 5 000 cueilleurs seront mobilisés durant trois semaines pour récolter quelques 100 000 tonnes de pommes.
Près de 5 000 cueilleurs seront mobilisés durant trois semaines pour récolter quelques 100 000 tonnes de pommes. - © La Creuse agricole et rurale
Avec dix à quinze jours d’avance, la cueillette 2011 est exceptionnellement précoce. En cause, les conditions climatiques printanières qui ont favorisé la floraison hâtive. Réunis sur le verger de Laurent Rougerie à la Chapelle-Anty (19), les initiateurs des Points Pommes et des dispositifs bus mis en place pour recruter et transporter les cueilleurs ont pu constater que quantité et qualité sont au rendez-vous. « La récolte s’annonce très belle à tous points de vue. Seule manque à l’appel, la coloration rosée de la pomme car le contraste thermique entre nuits fraîches et journées chaudes n’a pas été très marqué », confie Agnès Donzeaud de l’Association Pommes du Limousin.
Chez Laurent Rougerie, installé en GAEC avec son père depuis une dizaine d’année, la récolte est estimée à 800 tonnes environ pour 19 hectares de vergers. Les vingt-six cueilleurs sont déjà à pied d’œuvre pour récolter quelques 200 kg de pommes par heure durant trois semaines. Des fruits toujours cueillis selon leur diamètre bien qu’un nouvel accord interprofessionnel instaure le calibrage au poids depuis le 1er août. « Cela ne change pas grand-chose ni au niveau de la cueillette, ni au niveau du tri puisque les machines pesaient déjà les pommes avant cet accord, précise l’arboriculteur. Cependant, nous devrons être vigilants voire faire un nouveau tri entre les pommes destinées au marché français et celles qui seront exportées puisque cette réglementation est franco-française. »
Du point de vue de l’organisation, l’AREFA Limousin, les FDSEA, les chambres d’agriculture de Corrèze et de Haute-Vienne et Pôle Emploi ont rappelé l’utilité des Points pommes mis en place chaque année pour permettre le recrutement de tous les cueilleurs nécessaires. Autre plus pour les pomiculteurs, le dispositif bus coordonné par l’AREFA et soutenu financièrement par les Conseils généraux de Haute-Vienne et de Corrèze et le Conseil régional. Grâce à lui, cinq cent cueilleurs sont conduits chaque jour sur les vergers durant toute la récolte.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. La Creuse Agricole se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

La Creuse Agricole
La couverture de la revue La Creuse Agricole n°2048 | août 2015

Dernier numéro
N° 2048 | août 2015

Edition de la semaineAnciens numérosABONNEZ-VOUS
À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 20 unes régionales aujourd'hui