La Creuse Agricole 24 juin 2015 à 08h00 | Par Hélène Sarrabezolles

Visite conviviale au Lycée agricole d’Ahun

Abonnez-vous Réagir Imprimer
- © HS

Jeudi 11 juin dernier, M. Gérard Vandenbroucke, président du Conseil régional du Limousin, avait rendez-vous au lycée agricole d’Ahun. Ce fut l’opportunité pour M. Philippe Chopin, fraîchement nommé Préfet du département de la Creuse, de réaliser sa première visite de l’établissement. L’équipe d’enseignants, des membres du conseil d’administration, les responsables de la CUMA d’Ahun-Saint-Sulpice-les-Champs, des représentants des parents d’élèves et quelques étudiants les y ont accueillis pour leur faire découvrir l’avancée des travaux financés par le Conseil régional. À terme, l’investissement s’élèvera à onze millions d’euros. Cette rencontre a aussi permis d’échanger autour de l’enseignement actuel et futur et des orientations à donner dans le cadre des formations scolaires et universitaires.

Des résultats à la hauteur des espérances
La phase de modernisation de l’établissement comprenait plusieurs volets : la construction d’une nouvelle stabulation, d’un bâtiment ouvert pour le stockage du matériel de la CUMA d’Ahun, la création d’un atelier pédagogique réservé à la petite mécanique, la mise aux normes de la station d’épuration et l’aménagement de salles de cours dédiées aux formations de services à la personne.
L’état d’avancement des travaux a permis de prendre pleinement conscience de l’intérêt de ces améliorations. D’abord, la nouvelle stabulation, prochainement à même d’accueillir le cheptel bovin allaitant de l’exploitation du lycée (40 VA), permettra de disposer de l’ensemble de bâtiments conformes et fonctionnels nécessaires aux animaux (porcs, ovins, bovins laitiers et allaitants), en production sur le site.
Puis, le bâtiment destiné au stockage du matériel de la CUMA d’Ahun-Saint-Sulpice-les-Champs. Son entrée en fonction officialise le partenariat signé entre la CUMA et le Conseil régional pour autoriser cette construction sur le site du lycée.
Enfin, la salle dédiée à la petite mécanique ouverte aux apprenants en présence de professionnels leur permettra d’étudier le fonctionnement et l’utilisation des différents matériels. Une pédagogie basée sur l’exemple et la pratique comme l’a souligné Olivier Tourand, président du Conseil d’Administration de l’établissement. La signature d’un second partenariat entre la CUMA et l’EPL permet l’utilisation de l’atelier comme support pédagogique au sein de l’exploitation du lycée. Cette combinaison de partenariats unique en France à beaucoup séduit MM. Vandenbroucke et Chopin.
Cette mutualisation est une belle preuve de prise de conscience de tous les intérêts et avantages relatifs au fonctionnement économique, au développement d’outils pédagogiques et de synergies de compétences. Elle résulte d’une réflexion concertée aboutissant à une stratégie de fonctionnement pérenne.
MM. le Président de région et le Préfet de département ont également été convaincus par ces résultats concrets. Ils ont salué le travail réalisé, travail qui a notamment nécessité l’intervention de 7 artisans (terrassement, maçonnerie, électricité, plomberie, etc.) à 100 % creusois.
Ces évolutions viennent élargir l’étendue des équipements déjà présents, ce qui favorisera encore la richesse de l’enseignement dispensé.

Un enseignement de qualité ouvert sur l’avenir
Lors de la dernière rentrée, le site a accueilli 2 700 élèves, formations pour adultes incluses. Cela correspond à un taux de remplissage de 98 %. Ces élèves et étudiants se répartissent entre la 4e et le Master professionnel suivant 4 domaines : agriculture, eau & aquaculture, services à la personne, environnement & patrimoine. Chacune de ces catégories comptent environ un tiers des effectifs. Le taux de réussite aux examens est de 87 %, il est suivi d’un taux d’insertion de 92 %. Mais, l’excellence étant un terrain qui se cultive jour après jour, la prochaine étape serait de compléter l’offre d’enseignement avec la création d’un BTS Tourisme.
Ces projets sont menés dans un seul et même objectif : préparer de la meilleure façon possible tous ces jeunes à leur entrée dans la vie active. Et cela nécessite en premier lieu de prendre en compte les réalités, les forces du territoire creusois.

Enjeux socioéconomiques majeurs
Le facteur de réussite fondamental de cet établissement est d’élaborer l’offre de formation en fonction des besoins futurs. Les formations proposées conduisent toutes vers des secteurs d’activité non exportables et des professions porteuses d’emplois. D’ailleurs, le taux d’insertion mentionné précédemment (92 %) en témoigne. MM. Vandenbroucke et Chopin ont ainsi successivement mis en exergue toute la cohérence des orientations prises par l’établissement dans cette quête permanente de l’excellence. Ils ont largement reconnu l’investissement humain collectif et individuel qui anime au quotidien le fonctionnement général du site.
La visite s’est achevée sur un agréable vin d’honneur dont le service a été assuré avec beaucoup de dextérité par des étudiants souriants et avenants.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. La Creuse Agricole se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

La Creuse Agricole
La couverture du journal La Creuse Agricole n°2091 | juillet 2016

Dernier numéro
N° 2091 | juillet 2016

Edition de la semaineAnciens numérosABONNEZ-VOUS

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 20 unes régionales aujourd'hui