La Creuse Agricole 23 juillet 2015 à 08h00 | Par P. Dumont

Une situation sanitaire sous contrôle

Le 6 juillet, le Groupement Régional d’Action Sanitaire du Limousin (GRASL) a fait le bilan de l’année 2014. Une année satisfaisante sur le plan sanitaire et au cours de laquelle le GRASL a poursuivi son adaptation à l’évolution de la politique nationale.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
- © P. Dumont

Officiellement reconnu Organisme à vocation sanitaire (OVS) animal régional début 2015, le GRASL a consacré une grande partie de ses efforts en 2014 à la mise en place de la nouvelle gouvernance sanitaire. Celle-ci n’est d’ailleurs pas achevée puisque le groupement doit encore obtenir une accréditation sécurisant la délégation de missions faite par l’État à son profit. Cette délégation est cependant déjà effective, le GRASL étant désormais chargé des prophylaxies bovines de la tuberculose, de la leucose et de la brucellose. Autre chantier encore en cours : la reconnaissance du Pôle sanitaire régional créé par le GRASL et la FREDON comme Association Sanitaire Régionale et la mise en place de sections régionales par espèce. Outre ces travaux, le GRASL a bien sûr poursuivi en 2014, les programmes régionaux de lutte contre les maladies. Le président Philippe Monteil a qualifié la situation sanitaires des élevages limousins de « satisfaisante » même si la prudence doit rester de mise. Pour le varron comme pour l’IBR ou les pathologies émergentes, les chiffres de 2014 sont en effet stables par rapport à 2013. Concernant l’IBR, un nouvel arrêté ministériel est attendu pour le mois d’octobre. Il devrait prévoir notamment des actions et des outils renforcés pour les élevages détenant au moins un bovin positif. Les kits d’analyse seront aussi revus et corrigés. D’autres travaux sur la BVD cette fois, sont en cours. De nouveaux programmes de lutte contre cette maladie devraient voir le jour cette année. Transversale dans tous les programmes de lutte engagés, la prévention demeure la pierre angulaire des travaux du GRASL. Le groupement l’a d’ailleurs matérialisé au travers d’un slogan « Le sanitaire… j’adhère ! ». Au-delà du slogan, les responsables du GRASL ont initié plusieurs actions mettant la prévention au premier plan. Ainsi une évolution du Plan sanitaire d’élevage (PSE) est envisagée. Des audits sont en cours pour recenser les besoins des éleveurs. Le catalogue de formation du GRASL est appelé à évoluer également. Enfin, les programmes régionaux de lutte pour la période 2015-2020 sont en cours de finalisation. Du côté des participants à l’assemblée, la présence de foyers de tuberculose près du Limousin inquiète. Par ailleurs, les écarts constatés dans les résultats des tests de la para-tuberculose et leur interprétation dans les différents départements posent également question. Des travaux sur les tests sont en cours.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. La Creuse Agricole se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

La Creuse Agricole
La couverture du journal La Creuse Agricole n°2090 | juin 2016

Dernier numéro
N° 2090 | juin 2016

Edition de la semaineAnciens numérosABONNEZ-VOUS
Les brèves
Prochaine brève

6 brève(s) » voir toutes

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

Voir tous

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui