La Creuse Agricole 09 mars 2012 à 17h13 | Par A.M.

Une moisson de récompenses pour les éleveurs creusois

Après le salon de l’agriculture

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Aurélien Lebourg et Cardinal, un taureau avec un palmarès déjà bien garni. © La Creuse agrcole et rurale Camille Lebourg et Everest, un taureau prometteur pour l’avenir. © La Creuse agrcole et rurale Thierry Lagautrière avec Bouffy, 2e prix dans la catégorie des mâles à fort développement musculaire. © La Creuse agrcole et rurale Antoine Lagautrière avec Diplomate, 4e prix parmi les taureaux âgés de plus de 40 mois. © La Creuse agrcole et rurale Gilles Roux a accumulé 8 prix dans les diverses catégories du Concours des Charmois. © La Creuse agrcole et rurale Le Gaec Verger au complet avec Tulipe, 1er prix de sa section, Aubaine, une vache de 1182 kg et Florine, une génisse pleine d’espoir. © JM Vincent

Le Salon International de l’Agriculture a fermé ses portes au public dimanche dernier. Avec près de 700 000 visiteurs, l’édition 2012 aura été non seulement un lieu de passage obligé pour les candidats à l’élection présidentielle, mais surtout pour la profession agricole, l’exposition d’une belle vitrine de l’élevage français et creusois en particulier qui a su faire valoir ses atouts et son savoir-faire.

Des médailles
Pour les élevages creusois engagés au Concours Général Agricole, les performances ont été à la hauteur des espérances.
Ainsi le GAEC Verger de Glenic, qui présentait deux vaches et une génisse, a obtenu, avec Tulipe, un premier prix dans la catégorie des vaches suitées âgées de plus de 6 ans, suivie d’Aubaine qui obtient un 2e prix dans la même section. Quant à Florine, elle obtient un 4e prix parmi les femelles âgées d’un à deux ans.
Pour Fabien Verger : « on est toujours très heureux d’avoir un 1er prix au salon de l’agriculture et d’autant plus, lorsque l’on obtient les deux premières marches du podium dans la même section. En 12 ans de participation, c’est une première en Creuse, alors c’est un plaisir que l’on veut faire partager. Mais au-delà des prix, c’est avant tout le résultat d’un travail de longue haleine pour apporter de la génétique à haute valeur ajoutée à nos clients, dont ils pourront profiter chez eux, et contrairement aux idées reçues, toujours à des prix raisonnables ».

[...]

La suite est à lire dans la Creuse agricole et rurale du 9 mars 2012.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. La Creuse Agricole se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

La Creuse Agricole
La couverture du journal La Creuse Agricole n°2097 | août 2016

Dernier numéro
N° 2097 | août 2016

Edition de la semaineAnciens numérosABONNEZ-VOUS

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

Voir tous

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 20 unes régionales aujourd'hui