La Creuse Agricole 23 mai 2017 à 08h00 | Par A.M.

Un record en guise d’échauffement pour le Mondial

Abonnez-vous Réagir Imprimer
- © DR

Après un an de travail, l’Association pour le Mondial de Tonte de Moutons, présidée par Christophe Riffaud, a obtenu, en février dernier, le choix de la candidature de la France devant le Golden Shears World Council, à Invercargill, en Nouvelle-Zélande, pour organiser le prochain Championnat du Monde de tonte de moutons. Ce dernier se déroulera donc à Le Dorat (87), du 1er au 7 juillet 2019. Pour les membres de l’AMTM, les deux prochaines années vont désormais être consacrées à la préparation de cet événement exceptionnel qui se déroulera, pour la deuxième fois depuis 40 ans, dans un pays non anglophone. Le programme estival de l’AMTM, entre démonstrations de tonte lors d’Aquitanima, le 22 mai et record de France de tonte de moutons, le 8 juillet, à Le Dorat (87) sera ponctué d’animations dans de nombreuses régions. En présentant ce programme aux côtés du Conseil Régional Nouvelle-Aquitaine, l’AMTM tenait à témoigner de l’importance du soutien des territoires dans la mise en œuvre de ce championnat mondial qui drainera vers ce petit bourg limousin, des milliers de compétiteurs, accompagnants et visiteurs venus de France, d’Europe et du monde entier.

Un record inédit en France
Le prochain événement majeur de l’AMTM, aura lieu le samedi 8 juillet 2017, au Dorat (87), sur l’exploitation de Roland Lachaume. L’association organisera ce jour-là un grand record de tonte ! Il faut noter qu’en France, contrairement au Royaume-Uni et à la Nouvelle- Zélande, aucun record n’a encore jamais été validé. Ce sera donc le premier record français qui sera officialisé par l’ATM – Association des Tondeurs de Moutons – épaulée par deux juges du Pays de Galles, Martyn David et Arwyn Jones ainsi que Klaus Kiefer, juge français. Le recordman mondial actuel est un irlandais, Ewan Scott, en tondant 867 moutons en 9 heures. Pour le record français, Christophe Riffaud et Julien Dincq se sont fixés pour objectif de tondre un minimum de 1 000 agneaux, en 9 heures de travail effectif, sur cinq runs (cessions de tonte) entrecoupés de pauses. Cette journée sera chargée en pression et en endurance pour les deux tondeurs, qui se plongeront, dès la veille, dans une extrême concentration. Le jour même, pour maintenir la tension indispensable à toute compétition, ils auront des temps de pause dans un isolement total. Le record débutera à 6 heures pour se terminer à 18 heures.

Une préparation pour le mondial
Après la reconnaissance de leurs pairs, en Nouvelle-Zélande, les tondeurs de l’AMTM et Christophe Riffaud souhaitent démontrer, par ce record, que les français possèdent toutes les qualités requises pour faire partie des élites de la tonte de moutons. En effet, au-delà de participer à l’entraînement des tondeurs, ce record sera aussi l’occasion de témoigner de la progression des techniques de tonte françaises. L’AMTM s’est fixé des objectifs de haut niveau, et l’équipe est d’ores et déjà au travail pour mettre à profit les deux années à venir, afin de construire un événement d’envergure mondiale, mais, aussi, de porter haut le flambeau de la filière française.

Dans notre section agenda, retrouvez les événements prévus en amont du Mondial.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. La Creuse Agricole se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

La Creuse Agricole
La couverture du journal La Creuse Agricole n°2173 | février 2018

Dernier numéro
N° 2173 | février 2018

Edition de la semaineAnciens numérosABONNEZ-VOUS

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 19 unes régionales aujourd'hui