La Creuse Agricole 03 août 2016 à 08h00 | Par Marie Renaud

Troisième National pour la race charolaise à Cournon

Pour les 25 ans du Sommet, c'est la race charolaise qui sera à l'honneur lors du concours national1 avec plus de 400 reproducteurs présentés.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Pascal Langevin, président du Herd Book Charolais et Hugues Pichard, président de Charolais France, à la Ferme du Marault.
Pascal Langevin, président du Herd Book Charolais et Hugues Pichard, président de Charolais France, à la Ferme du Marault. - © AA

Le Herd-Book Charolais (HBC) n'a qu'un souhait : ne pas subir le même sort que son homologue limousin contraint de renoncer, l'année dernière, à son National pour cause de FCO. Un traumatisme bien présent dans les esprits que chacun espère mettre de côté.

Une race « moderne »
Début octobre, ce sont donc les charolaises qui paraderont en vedette sur le grand ring. Avec, dans les rôles principaux, des éleveurs concentrés en pleine saison des concours. La présentation du national a été l'occasion pour les pontes de la race de rappeler tous ses atouts, de vanter toutes sa modernité et de balayer toutes les idées reçues.

1 556 000 vaches en production en France
Est-il utile de le redire, la charolaise est la première race en France et s'éparpille sur l'ensemble du territoire avec une très forte concentration dans les trois départements de l'Allier, la Saône-et-Loire et la Nièvre. « Cela représente 1 556 000 vaches en production, soit 20 % de l'effectif français et 25 % de l'effectif européen », commente Pascal Langevin, président du Herd Book Charolais. Une race choisie par les éleveurs pour son efficacité alimentaire (un GMQ de 2,2 kilos par jour en période d'engraissement), son potentiel de croissance et ses qualités maternelles et bouchères. Des qualités reconnues qui s'ajoutent à celles qui le sont moins : « Sa docilité assure aux éleveurs un confort quotidien dans la manipulation de bétails. Rappelons que 93 % des vêlages sont réalisés sans difficulté (source Idele, NDRL) », note Sébastien Cluzel, secrétaire général du HBC avant de citer la « capacité des charolaises à s'adapter à tous types de conduite ».

« Répondre aux exigences sociétales »
Partant de là, le Herd-Book Charolais n'en demeure pas moins ambitieux pour « sa » race puisqu'il entend augmenter la productivité numérique en « orientant la sélection vers la facilité de naissance, de vêlage et les aptitudes maternelles » tout en « répondant aux exigences sociétales » et en « accompagnant les éleveurs dans leurs choix génétique en innovant et en adaptant ses services », conclut Hugues Pichard, président de Charolais France.

1. Le National charolais se déroulera durant les trois jours du Sommet. La liste des élevages participants sera connue courant septembre.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. La Creuse Agricole se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

La Creuse Agricole
La couverture du journal La Creuse Agricole n°2163 | décembre 2017

Dernier numéro
N° 2163 | décembre 2017

Edition de la semaineAnciens numérosABONNEZ-VOUS

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 20 unes régionales aujourd'hui