La Creuse Agricole 21 novembre 2015 à 08h00 | Par MH

Tour d’actualité pour la section bovine

Cours de la viande, FCO, plan d’urgence et sécheresse étaient à l’ordre du jour du conseil d’administration de la section bovine de la FDSEA.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
- © MH

Le président de la section bovine, Christian Arvis, avait souhaité réunir les membres de son conseil d’administration afin de faire un point sur les différents sujets d’actualité. Tout d’abord sur la sécheresse, les membres présents ont unanimement rappelé leur inquiétude quant à la reconnaissance du département en calamités agricoles. Pourtant dans certains cantons, des cours d’eau ne coulent plus depuis le mois de juin et des expertises réalisées sur du maïs montrent des pertes jusqu’à 60 % ! Une situation jamais vécue. La commission nationale doit statuer sur le dossier le 25 novembre prochain. Si le classement n’était pas obtenu, l’incompréhension serait totale et les représailles envers l’administration fortes a prévenu le Président.
Dans cette attente, le déploiement du plan d’urgence se poursuit. En Creuse, 1 137 dossiers FAC avaient été déposés au 23/10/15 dont 691 éligibles, 91 en cours d’expertise et 355 non éligibles. L’enveloppe affectée au département est de 2 040 013 euros pour un besoin estimé de 2 669 000 euros.
Sur la FCO, le Président a rappelé la position de la profession, à savoir le déclassement de la maladie. Pour l’heure, les différents protocoles négociés notamment avec nos principaux interlocuteurs (Espagne et Italie) permettent de commercialiser les broutards vaccinés à 10 jours suivant la 2e injection.
Enfin gros sujet d’inquiétude, les cours de la viande qui baissent et ceux du maigre également avec l’arrivée massive des animaux vaccinés sur le marché. L’occasion de souligner l’action conduite en GMS en région parisienne par la FNB à l’encontre de Bigard/Charal (cf. notre édition n°2059 du 13/11/2015), marques « symbole » de l’industrie des viandes, qui considèrent les éleveurs comme des apporteurs de « minerai » à prix toujours plus bas (cf. notre encadré).
En conclusion, un point a été fait sur l’aide à la vache allaitante. En effet, il semblerait que le nombre effectif de vaches présentes ne soit pas supérieur à la référence initialement calculée, ce qui induirait pour 2015 que toutes les vaches bénéficieraient de l’aide. La notion de référence 2013 serait ainsi supprimée. Toutefois, tant que l’information n’est pas confirmée elle reste bien sûr à prendre au conditionnel.

Action syndicale différée

Dans la continuité des actions entreprises par la FNB à l’encontre de Bigard/Charal afin de dénoncer le comportement de ces entreprises qui jouent le jeu du moins-disant avec les prix de la viande, la section bovine souhaitait mettre en place une action de stickage afin de sensibiliser les consommateurs. En raison des récents événements nationaux, les membres de la section bovine ont unanimement souhaité différer la mise en place de cette action.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. La Creuse Agricole se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

La Creuse Agricole
La couverture du journal La Creuse Agricole n°2095 | juillet 2016

Dernier numéro
N° 2095 | juillet 2016

Edition de la semaineAnciens numérosABONNEZ-VOUS

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

Voir tous

Voir tous

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui