La Creuse Agricole 02 août 2014 à 08h00 | Par P. Dumont

Tech-Ovin : « Il faut continuer de se battre »

Les organisateurs de Tech-Ovin ont fait le bilan du salon national ovin de 2013 lors de l'assemblée générale de l'Aposno* le 10 juillet. Son président Claude Souchaud a appelé au rassemblement et à la mobilisation pour l'édition 2015.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Claude Souchaud, président d'Aposno.
Claude Souchaud, président d'Aposno. - © P. Dumont

Sans nul doute, l'édition 2013 de Tech-Ovin aura été un grand cru grâce, entre autres, à la présence du ministre de l'Agriculture. Idéalement placé juste après la tenue d'un Conseil Supérieur d'Orientation de l'Agriculture et avant la visite présidentielle au Sommet de l'Élevage, le Salon avait permis d'y voir un peu plus clair sur les futures dispositions de la PAC. L'enveloppe destinée à la filière ovine  et la revalorisation de l'aide ovine étaient alors quasiment validées. Les présidents de l'APCA, Guy Vasseur, et de JA national, François Thabuis, avait également fait le déplacement. « La reconquête ovine est un combat qui est aujourd'hui partagé par tous, souligne Claude Souchaud. Tech-Ovin n'est pas une fin en soi mais un moyen au service de la profession. Si beaucoup de signaux sont au vert et que les choses évoluent dans le bon sens, il faut cependant poursuivre les efforts ». Remerciant tous ceux qui ont fait le succès de la manifestation, le président de l'Aposno a appelé la profession ovine à être solidaire et à mieux s'organiser dès à présent. Pour la prochaine édition, des pistes sont évoquées. Compte tenu de l'agenda des salons automnaux, la date sera maintenue. Le volet installation et les sessions d'accueil d'actifs seront reconduits. L'organisation des circuits de visite proposés en amont du salon et peinant à « faire le plein » devra être revue. L'Aposno envisage aussi de retravailler sur les propositions commerciales pour les exposants et les formules de partenariat et de parrainage. À ce sujet et pour preuve de l'importance que prend Tech-Ovin dans le paysage des salons agricoles en France, l'échelon national du Crédit Agricole soutient la manifestation depuis 2013 et Groupama pourrait faire de même bientôt. Enfin, les organisateurs souhaitent développer l'aspect emploi sur le salon avec, pourquoi pas, une journée axée sur le salariat.


* Association pour l'organisation du salon national ovin

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. La Creuse Agricole se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

La Creuse Agricole
La couverture du journal La Creuse Agricole n°2097 | août 2016

Dernier numéro
N° 2097 | août 2016

Edition de la semaineAnciens numérosABONNEZ-VOUS

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

Voir tous

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 20 unes régionales aujourd'hui