La Creuse Agricole 17 mai 2012 à 10h09 | Par Didier GUERIN/Stéphane QUINIO/Françoise LETELLIER/Eric GUILLEMOT

Sanitaire - Le contrôle sanitaire de la faune sauvage en Creuse

Le groupe de travail, composé de la DDCSPP23, du LDA d’Ajain, de GDS Creuse et de la Fédération départementale des chasseurs de la Creuse, a poursuivi ses investigations pour la saison 2011-2012.

Abonnez-vous Réagir Imprimer

Grâce au réseau de chasseurs qui assure les prélèvements sur les animaux tués à la chasse, le contrôle du statut sanitaire de la grande faune sauvage s’est poursuivi sur 2011/2012. Les recherches ont été orientées en fonction d’actualités sanitaires (tuberculose, ehrlichiose), et d’obligation réglementaire (trichine). Concernant la trichine, de nouveau, l’ensemble des résultats s’est avéré négatif. Pour l’ehrlichiose, en raison de non-disponibilité de kit d’analyses, les résultats sont en attente. Pour la tuberculose, le suivi s’intègre dans le cadre national de la surveillance de cette maladie dans la faune sauvage.

La surveillance épidémiologique de la tuberculose dans la faune sauvage en France : le réseau Sylvatub…
La situation épidémiologique de la tuberculose bovine en France montre une très faible prévalence générale avec la persistance de foyers d’infection localisés mais dispersés sur le territoire national. Depuis quelques années des animaux sauvages infectés ont été détectés dans plusieurs zones de prévalence de tuberculose bovine. Il convient donc d’identifier le plus précocement possible une infection de la faune sauvage. À cette fin, un réseau de surveillance épidémiologique de la tuberculose bovine dans la faune sauvage, dénommé Sylvatub a été mis en place. La mise en œuvre des activités de surveillance au niveau départemental fait l’objet d’adaptations en fonction du niveau de risque vis-à-vis de la tuberculose bovine. Le niveau 3 est appliqué aux départements dans lesquels la tuberculose bovine présente une prévalence relativement élevée et où il est nécessaire de caractériser davantage la circulation de la maladie parmi la faune sauvage. Le niveau 2 est appliqué dans les départements en fonction des éléments suivants : mise en évidence récente de cas de tuberculose bovine dans la faune sauvage, détection de foyers bovins de façon régulière ou avec une augmentation soudaine d’incidence ou proximité de zones classées en niveau 3. Le niveau 1 est attribué dans tous les autres départements.

[...]

La suite est à lire dans la Creuse agricole et rurale du 11 mai 2012

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. La Creuse Agricole se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

La Creuse Agricole
La couverture du journal La Creuse Agricole n°2101 | septembre 2016

Dernier numéro
N° 2101 | septembre 2016

Edition de la semaineAnciens numérosABONNEZ-VOUS

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

Voir tous

Voir tous

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 19 unes régionales aujourd'hui