La Creuse Agricole 27 septembre 2015 à 08h00 | Par A.M.

Prix du lait : les bons et les mauvais élèves du Massif central

Abonnez-vous Réagir Imprimer
- © JC Gutner

La crise laitière touche de plein fouet les éleveurs laitiers, variables d’ajustement de toute une filière. La colère est grande. Durant tout l’été, les éleveurs laitiers ont été nombreux à venir l’exprimer lors de nos actions syndicales.
Si le plan d’urgence obtenu auprès de l’État est une avancée qui va ramener un peu de souffle aux trésoreries des éleveurs laitiers, la Commission Européenne n’a toujours pas pris conscience de l’ampleur de la crise. La hausse des seuils d’intervention en Europe est une nécessité urgente.
Du coté de la filière, nous avons réussi à obtenir le 24 juillet 2015, sous l’égide du Ministre de l’Agriculture, un accord qui engage tous les acteurs de la production jusqu’à la distribution. La distribution s’est en effet engagée à revaloriser les prix d’achat des produits laitiers « 1er prix » et « marques distributeurs » et à maintenir les prix d’achat des marques entreprises au niveau des tarifs négociés en février 2015. Les entreprises se sont quant à elles engagées à répercuter l’intégralité de ces mesures sur le prix du lait aux producteurs.
Dans l’hypothèse d’un maintien des marchés mondiaux aux niveaux actuels (c’est-à-dire, très bas), l’accord du 24 juillet permet aux entreprises d’acheter le lait aux producteurs à un niveau de 320 euros/1 000 L sur l’année 2015 (prix de base), soit, dans la plupart des cas un 340 euros/1 000 L à partir d’août.
Mais quand est-il du respect de cet accord ? Certains acheteurs font des efforts, d’autres profitent de la crise pour multiplier leurs bénéfices. Chaque producteur est bien sûr seul juge de l’attitude de son acheteur mais nous tenons à vous livrer notre analyse et nos commentaires sur chacun d’eux sur la base des prix pratiqués jusqu’en août 2015.

La section Régionale laitière de la FRSEA Massif central
La section départementale laitière de la FDSEA de la Creuse

 

Notre humeur Prix de base, tank producteurs, flexibilité intégrée (euros/1 000 L) Commentaires
août-15 moyenne janvier à août 2015
CFVA (Bongrain) 321,80 306,90 Pas de respect de l’accord
Multiplient leurs bénéfices sur le dos des producteurs
LACTALIS 311,24 303,10
WALCHLI 311,24 303,10 Pas de respect de l’accord Applique une flexibilité négative en 2015 mais rien en 2014 (quand la flexibilité était positive)
SODIAAL MC (prix A) 337,51 306,77 L’accord est respecté mais le mécanisme de prix B peut amener un prix du lait en dessous de 300 euros/1 000 L en fonction de la saisonnalité de livraison de chaque producteur. Sous surveillance forte ! le respect de l’accord doit être tenu au cours des prochains mois !
SODIAAL SE (prix A) 337,51 307,73
SICA LAQUEUILLE (prix A) 337,51 306,77
VOLCALIS (prix A) 337,51 305,63
COOPAL 320,00 298,14 Confrontée à des difficultés économiques dues à son positionnement sur le seul lait de consommation, respecte quand même en partie l’accord
SFL 320,00 310,87 L’accord n’est pas respecté mais la moyenne depuis le début de l’année compense en partie
Coop de Tauves 320,00 309,68
Laiterie Montagne Dischamp Pas de respect de l’accord
Multiplient leurs bénéfices sur le dos des producteurs
Société laitière Dischamp
GERENTES 340,00 318,92 RAS, continuez.
Preuve est faite que quand les entreprises sont actives sur les marchés et craignent un déclin de leur zone de collecte, c’est possible.
DUROUX 330,00 330,00
CHAVEGRAND 350,00 315,04
Danone 347,55 308,60 Respect de l’accord mais en raison de sa grille de saisonnalité.
Sous surveillance !
APLBC 340,00 318,29 Respect de l’accord par les laiteries qui négocient avec l’Asso des Prod de Lait du Bassin Centre
* Prix sous réserve de l’exactitude des données recueillies ; moyennes calculées sur la base de la pondération volumes régionale triennale.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. La Creuse Agricole se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

La Creuse Agricole
La couverture du journal La Creuse Agricole n°2102 | septembre 2016

Dernier numéro
N° 2102 | septembre 2016

Edition de la semaineAnciens numérosABONNEZ-VOUS

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

Voir tous

Voir tous

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 19 unes régionales aujourd'hui