La Creuse Agricole 24 mai 2013 à 08h00 | Par MH

Ovins - Le mouton est une production d’avenir

Réglementation et conditionnalité étaient à l’ordre du jour de l’Assemblée Générale de la Fédération Départementale Ovine le 14 mai dernier.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
- © La Creuse agricole et rurale

Des cours corrects mais des charges en hausse et peu de problèmes sanitaires, tel est le constat dressé par Bertrand Dusaussoy, Président de la FDO, lors de l’Assemblée Générale du syndicat le 14 mai dernier au Lycée Agricole d’Ahun. Toujours autant de détermination pour le Président mais aussi un brin de nostalgie. En effet, celui-ci a indiqué présider cette assemblée pour la dernière fois, ayant décidé de quitter ses fonctions pour laisser sa place lors du prochain conseil d’administration de la FDO. Et la tâche sera lourde pour son successeur avec de nombreux dossiers à mener de front comme la simplification, la traçabilité ou encore le renouvellement des éleveurs ovins. C’est ainsi que les élèves de terminal CGEA avaient conduit un projet de cartes postales sonores présenté à cette occasion. Six métiers autour de l’élevage ovin, du berger au vétérinaire en passant par la filature de la laine, la tonte ou plus largement les aspects règlementaires PAC, ont été visités en images et en sons avant de laisser la place à Maurice Huet, Secrétaire Général de la FNO. Chargé des sujets de la réglementation et de la conditionnalité au sein de la structure nationale, il a ainsi pu répondre aux interrogations des éleveurs et rappeler l’action de la FNO au premier trimestre pour pallier à la chute des cours des agneaux. Dans un marché saturé par des agneaux sortis plus tard que prévu des exploitations britanniques en raison des mauvaises conditions climatiques, des actions de promotion et de mise en avant des agneaux français ont été conduites dans les magasins. 500 journées d’animation d’éleveurs ont été réalisées avec pour répercussion une hausse des ventes et par là-même des cours de la viande. En dehors de cet aspect, il ne faut pas occulter la hausse des charges avec un message simple : aller vers plus d’autonomie fourragère pour limiter les coûts du poste alimentation. Pour Bertrand Dusaussoy, l’agneau étant un herbivore, dans nos régions d’herbe, les éleveurs ont justement une carte à jouer.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. La Creuse Agricole se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

La Creuse Agricole
La couverture du journal La Creuse Agricole n°2085 | mai 2016

Dernier numéro
N° 2085 | mai 2016

Edition de la semaineAnciens numérosABONNEZ-VOUS
Les brèves
Prochaine brève

6 brève(s) » voir toutes

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

Voir tous

Voir tous

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui