La Creuse Agricole 29 novembre 2017 à 08h00 | Par La Volonté Paysanne

Mont Lait : la raclette et le beurre arrivent !

L'Association des producteurs de lait de montagne (APLM), propriétaire de la marque Mont Lait, prépare la commercialisation de deux nouveaux produits, du fromage à raclette et du beurre.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Marie-Amélie Viargues et Marie-Claire Chavatte, lors de l'animation à Rodez.
Marie-Amélie Viargues et Marie-Claire Chavatte, lors de l'animation à Rodez. - © VP

Créée en 2010, l'APLM rassemble aujourd'hui 466 fermes de lait de vache sur sept départements du Massif central : l'Aveyron, le Cantal, la Lozère, la Haute-Loire, la Corrèze, la Creuse et le Puy-de-Dôme. Cinq millions de litres de lait sont désormais commercialisés sous la marque Mont Lait, propriété des producteurs adhérents de l'association. Le lait demi-écrémé UHT jusque là exclusivement proposé en brique sera également vendu en bouteille à partir du mois de décembre. Autres nouveautés, le premier fromage à raclette Mont Lait sera commercialisé début 2018, suivi dans un an, par la mise sur le marché d'un beurre Mont Lait, une première là aussi.

Oméga 3
« Cette filière met en avant la qualité du lait produit en zone de montagne, issu d'un environnement naturel et préservé, ce qui permet au lait de montagne d'être naturellement riche en oméga 3 », ont notamment rappelé, vendredi 3 novembre, lors de l'animation commerciale organisée au magasin Carrefour Contact à Rodez, les deux productrices de l'APLM, Marie-Amélie Viargues et Marie-Claire Chavatte. La première est installée avec son mari Lionel à Pruines, avec un élevage de 75 vaches laitières et des vaches Limousines, sur une SAU de 120 ha. La seconde travaille à Vabre-Tizac avec son époux Michaël, sur une ferme de 55 vaches laitières et une SAU de 80 ha.

Filière équitable
« Nous expliquons aux personnes et aux clients notre façon de produire du lait de montagne, en zone difficile, et pourquoi il est important de soutenir cette production attachée au territoire et à son économie », confient Marie-Amélie Viargues et Marie-Claire Chavatte. Elles ont par ailleurs mis en avant le caractère équitable de la démarche et de partage de la valeur : « pour un litre de lait Mont Lait acheté, 10 centimes sont reversés à l'APLM et à ses producteurs adhérents ». Des adhérents qui se mobilisent à tour de rôle pour participer aux animations programmées dans les magasins, afin de communiquer sur leur produit, au contact des consommateurs.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. La Creuse Agricole se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

La Creuse Agricole
La couverture du journal La Creuse Agricole n°2162 | décembre 2017

Dernier numéro
N° 2162 | décembre 2017

Edition de la semaineAnciens numérosABONNEZ-VOUS

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 20 unes régionales aujourd'hui