La Creuse Agricole 15 juillet 2017 à 08h00 | Par A.M.

Les tondeurs français prouvent leur valeur

Record de France de tonte de moutons

Abonnez-vous Réagir Imprimer
- © Phoebus/AMTM

Tournée vers l’organisation du championnat du monde de tonte de moutons, au Dorat (87), en 2019, l’AMTM voulait démontrer, en organisant ce premier record de France à deux tondeurs, que les français possèdent toutes les qualités pour s’inscrire dans l’élite mondiale. C’est chose faite avec 1 328 agneaux tondus par Christophe Riffaud (655 agneaux) et Julien Dincq (673 agneaux), en 9 heures de travail sur un temps total de 12 heures.
1 280 agneaux, entre 3 et 5 mois, étaient arrivés en camion, la veille, de 6 fermes situées dans un périmètre de 40 kilomètres autour de la ferme de Roland Lachaume où était organisé l’événement. Plus de 50 bénévoles s’étaient fédérés aux côtés de l’Association pour le Mondial de Tonte de Moutons, pour coordonner la logistique de ce record. Dès 5 heures, ce 8 juillet, 12 bénévoles étaient en place pour guider les animaux, lors du top départ donné par les deux juges gallois, Martyn David et Arwyn Jones, et le juge français, Klaus Kiefer.
Avec un rythme moyen de 70 agneaux par heure de tonte, Christophe Riffaud et Julien Dincq sont dans des scores exceptionnels dès le premier run. Portés par l’ambiance et le soutien du public, ils sont même très au-dessus de leurs moyennes personnelles. Ces deux premiers runs étaient les moins complexes, avec 1 heure de pause entre les deux. Sur les 548 agneaux déjà tondus à ce moment de la journée, un seul ne sera pas validé lors du jugement. À la fin du troisième run, à 13 heures, le total cumulé pour les deux compétiteurs atteint 805 agneaux ! L’heure de pause va s’avérer la bienvenue pendant que l’équipe d’organisation s’affaire à acheminer une centaine d’agneaux supplémentaires, au vu du rythme maintenu par Christophe et Julien. Les trois juges internationaux en charge de la validation de ce record témoigneront, durant tous les runs, de la qualité du travail réalisé par les deux professionnels ; élément essentiel dans le système de notation international scrupuleusement respecté. Le 1 000e agneau sera atteint avec 2 heures 30 d’avance.
Le quatrième run va s’inscrire dans cette même logique, bien que la fatigue commence à alourdir bras et épaules. Christophe est alors à 520 agneaux tondus et Julien à 534. Quand arrive la dernière heure, la tension et la fatigue creusent les visages. La concentration est à son comble pour poursuivre, avec toujours le même respect pour les animaux, ce challenge époustouflant. Christophe et Julien, soutenus par leurs coéquipiers et tout le public, s’avancent chacun vers un record personnel mais dans une complémentarité remarquable. Si le record mondial à deux datait des années 90 avec 1605 agneaux, en Nouvelle-Zélande, ce record français, que l’un des juges gallois va qualifier d’historique, reflète le magnifique travail d’équipe et l’enthousiasme perceptible de tout ce territoire qui a transcendé le courage et l’énergie de Julien Dincq et Christophe Riffaud. Avec 1 328 agneaux tondus en 9 heures de travail effectif entre 6 et 18 heures, tous deux sont allés puiser toutes les ressources nécessaires pour atteindre mais, encore plus, dépasser cet objectif. Sûr, le championnat du monde en 2019 s’annonce grandiose !

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. La Creuse Agricole se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

La Creuse Agricole
La couverture du journal La Creuse Agricole n°2159 | novembre 2017

Dernier numéro
N° 2159 | novembre 2017

Edition de la semaineAnciens numérosABONNEZ-VOUS

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 20 unes régionales aujourd'hui