La Creuse Agricole 28 février 2016 à 08h00 | Par HC/MR

Les éleveurs Creusois font leur show

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Idefix, à Jérémy Lagautrière (© MR) Hugo, au Gaec Chassagne père et fils © HC Jakarta, au Gaec Verger © HC Béliers charmois du Gaec Roux © MR Hirondelle et son veau, au Gaec Lagautrière élevage 23 © MR

Alors que le Salon de l’agriculture s’ouvre ce samedi 27 février, nous vous présentons les animaux qui représenteront l’élite du département pendant l’événement.

Bovins charolais
Au terme d’une sélection qui a eu lieu en janvier, ce sont 40 animaux qui représenteront la race charolaise au Concours général agricole. Ces spécimens triés sur le volet concourront le jeudi 3 mars de 13 h à 16 h, sur le grand ring (retransmission en direct sur www.charolaise.fr). Pour la Creuse, 2 animaux ont été jugés dignes de représenter la race. On trouve d’abord Jakarta, propriété de Fabien et Antoine Verger, à Glénic. Le Gaec est un habitué puisque ces dernières années c’est le taureau Gentleman qui concourrait. Ce taureau a obtenu le Prix de championnat l’an dernier et laisse désormais sa place à d’autres. Jakarta est une génisse de 2 ans, issue de Derby, raceur du Gaec, et d’Évasion. Elle est très proche des standards de la race. En 7 sorties, elle a déjà fait 7 premier prix et 2 prix d’honneur (à La Châtre et Moulins). Elle est la 8e femelle de l’élevage à participer au Salon depuis 2000, une belle fierté pour ses naisseurs, qui peuvent en attendre de grandes choses.
Du côté des mâles, on retrouve Hugo, qui commence à se trouver chez lui à Paris. C’est en effet la troisième participation au Concours général de ce taureau du Gaec Chassagne père et fils (Viersat). Il a à présent 3 ans et demi et pèse 1 600 kg. L’an dernier il est revenu de la capitale avec un 6e prix, et a depuis ajouté à son palmarès, uniquement fait de premiers prix, un Grand prix d’honneur à Boussac en novembre 2015.

Bovins limousins
Les sélections de la race limousine ont eu lieu le 19 janvier dernier à Lubersac (19), comme évoqué il y a quelques semaines dans nos colonnes. Le concours aura lieu le jeudi 3 mars de 9 h à 13 h sur le grand ring et sera lui aussi visible en direct sur le site internet www.limousine.org. Suite à l’annulation pour cause de FCO du concours national qui aurait dû avoir lieu au Sommet de l’élevage en octobre dernier, nul doute que cette édition du Concours général agricole aura une saveur particulière.
La race sera représentée par Idéfix, un jeune taureau de 2 ans et de 1 100 kg né chez Jérémy Lagautrière, jeune agriculteur installé depuis 2011 sur la commune de Saint-Sulpice-le-Dunois. Pour tous les deux c’est une première, même s’ils sont habituée aux concours comme celui du Festival des Limousines à la Souterraine, où Idéfix est arrivé premier dans la catégorie mâles junior (section 5). Un premier voyage à Paris qui sonne comme une consécration pour cet éleveur et son taureau concourant dans la 1re section jeune taureau. Plus qu’une vitrine pour son élevage, c’est une reconnaissance qu’Idéfix va tenter d’offrir à son éleveur jeudi matin sur le grand ring.
Du coté des femelles, c’est le Gaec Lagautrière Elevage 23 de Villard qui représentera le département. Habitués du Salon, ils y montent presque tous les ans depuis maintenant 24 ans. Cette année, c’est Hirondelle (fille de Bouffy, sélectionné à deux reprises pour Paris) et son veau qui auront l’honneur de représenter l’élevage dans la catégorie jeunes vaches suitées. Ses 1 200 kg ne « frisonnent » pas à l’idée de côtoyer la vie parisienne pendant quelques jours, cette vache de 4 ans a déjà fait le voyage l’an dernier où elle a terminé à la 3e place dans la catégorie des vaches suitée de moins de 42 mois.

Du côté des ovins
Au Gaec Roux, on est éleveur depuis quatre générations. Cet élevage emmène des moutons charmois au Salon International de Paris depuis les années 1980. Cette année, ce sont trois béliers (2 jeunes et un adulte), 3 agnelles et une brebis accompagné de son agneau qui monteront à la capitale. Le couple brebis-agneau sera exposé pour expliquer aux visiteurs le principe du bouclage chez les ovins. Quant au bélier adulte, c’est un habitué du Salon, puisque c’est son troisième voyage. Il a été primé 1er prix de championnat en 2014 et 2015. Fera-t-il un triplé ? Rendez-vous lundi 29 février à 16 h au ring ovin (pavillon 1).

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. La Creuse Agricole se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

La Creuse Agricole
La couverture du journal La Creuse Agricole n°2097 | août 2016

Dernier numéro
N° 2097 | août 2016

Edition de la semaineAnciens numérosABONNEZ-VOUS

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

Voir tous

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 20 unes régionales aujourd'hui