La Creuse Agricole 28 juillet 2014 à 08h00 | Par MH

Les canons du centenaire retentiront à Bridiers

Du 1er au 4 août, la fresque de Bridiers rougeoiera pour commémorer le centenaire de la Grande Guerre, « 1900-1925, du rouge garance au rouge sang ». Zoom sur cette incroyable aventure construite grâce à plus de 600 bénévoles.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
La mise en scène nécessite cette année 450 acteurs bénévoles. (© Claude Leprieur - Photolim 87) Le château médiéval de Bridiers est intégré en servant de support au décor. © Roland Niord - Photolim 87  © Roland Niord - Photolim 87

Depuis 9 ans maintenant, la fresque de Bridiers propose chaque année un spectacle retraçant la vie de notre région au fil de l’histoire. Il semblait donc inconcevable de passer à côté de l’événement marquant de 2014, à savoir le centenaire de la première guerre mondiale.

C’est ainsi que fin 2012, en concertation avec les services de l’État, est née l’idée de mettre en place pour 2014 un spectacle qui viendrait participer aux festivités de commémoration prévues partout en France. Après de long mois de constitution d’un dossier de labélisation et la présentation au printemps du spectacle à la Mission du Centenaire à Paris, le spectacle obtient pour les 4 années à venir, le label Centenaire dès juillet 2013 alors même que celui de 2013 n’avait pas encore été présenté au public !

Commence alors un long travail de recherches historiques pour construire avec minutie chaque ligne du scénario imaginé.

Et la mayonnaise prend vite ! « Ce qui m’a le plus surpris, c’est l’effet mobilisateur du thème de la Grande Guerre, que ce soit au niveau des partenaires, des bénévoles ou des institutions » remarque Jean-Noël Pinaud, directeur de cabinet à la mairie de La Souterraine et surtout metteur en scène du spectacle.

Et les chiffres en attestent avec notamment la participation de près de 600 bénévoles dont 450 sur scène, soit 2 fois plus que d’ordinaire.


Un spectacle européen

Afin de donner toute sa dimension à la mise en scène, et en s’appuyant sur le jumelage existant entre La Souterraine et Filderstadt (Allemagne), la ville creusoise propose et présente le projet à ses homologues allemands pour les y associer. Ils accueillent l’idée avec ferveur et 50 habitants de Filderstadt seront présents sur scène lors des 4 représentations. De plus, le hasard faisant parfois bien les choses, Filderstadt est elle-même jumelée à Selby en Angleterre. L’idée d’y faire participer des bénévoles britanniques vient donc naturellement. De même que le projet trouve un écho plus que favorable auprès de la communauté britannique du Pays sostranien. Au final, 80 acteurs allemands et britanniques feront donc partie du spectacle… sans pour autant appartenir à leur propre armée. Si chacun garde son identité dans les dialogues, les nationalités seront volontairement mélangées. Un allemand ne sera pas forcément un soldat allemand, mais un soldat français ou britannique.

 


[...]


La suite est à lire dans la Creuse agricole et rurale du 25 juillet 2014.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. La Creuse Agricole se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

La Creuse Agricole
La couverture du journal La Creuse Agricole n°2097 | août 2016

Dernier numéro
N° 2097 | août 2016

Edition de la semaineAnciens numérosABONNEZ-VOUS

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

Voir tous

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 20 unes régionales aujourd'hui