La Creuse Agricole 10 juin 2015 à 08h00 | Par P. Dumont

Le Limousin veut faire connaître l’action de l’Europe sur son territoire

Alors que débute la nouvelle programmation des fonds européens, la Région Limousin, désormais autorité de gestion, a organisé le 27 mai les premières Rencontres des fonds européens. L’occasion de rappeler le volume des fonds investis en Limousin et les priorités d’action choisies.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
- © P. Dumont

De l’aveu même du Préfet de région et du Président de Région, l’Europe semble souvent trop lointaine aux citoyens. Pour rappeler combien celle-ci investit dans les territoires, la Région Limousin a organisé le 27 mai les premières Rencontres des fonds européens en Limousin. À cette occasion, Laurent Cayrel, préfet du Limousin et Gérard Vandenbroucke ont fait le point sur les crédits de la programmation 2014-2020 et sur les choix qui ont été faits. Après 529 millions d’euros octroyés sur la programmation précédente, ce sont désormais 757 millions d’euros qui sont prévus pour la période 2014-2020. Des fonds qui viendront soutenir l’innovation et l’économie locale au travers du Fond européen de développement régional (FEDER : 125,5 millions d’euros), l’emploi et la formation via le Fond social européen (FSE : 33,3 millions d’euros) et le développement rural grâce au Fond européen agricole de développement rural (FEADER : 579 millions d’euros). Ce fonds sera en majeure partie affecté à l’agriculture, 64 % du montant total étant fléché pour l’ICHN. Les Mesures agro-environnementales et climatiques (MAEC), l’agriculture biologique et l’installation des jeunes agriculteurs bénéficieront d’une enveloppe de 72,4 millions d’euros. Des mesures régionales viendront compléter le dispositif : soutien aux investissements physiques (notamment pour la modernisation des exploitations), promotion des signes officiels de la qualité et de l’origine, etc. Un dispositif qui n’est à ce jour pas encore définitivement acté puisque le Programme de développement rural régional qui cadre la mise en œuvre du FEADER en Limousin n’a pas encore été validé par l’Union européenne Ce que l’on sait en revanche, c’est que la réforme territoriale ne remettra pas en cause les volumes et l’affectation des fonds sur la Région. Le Limousin conservera donc l’enveloppe qui lui a été attribuée sur toute la période. Si ces rencontres ont permis aux néophytes de mieux appréhender les possibilités d’accompagnement possibles via les fonds européens, elles n’ont malgré tout pas amené de précisions par rapport au cadre déjà connu.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. La Creuse Agricole se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

La Creuse Agricole
La couverture du journal La Creuse Agricole n°2101 | septembre 2016

Dernier numéro
N° 2101 | septembre 2016

Edition de la semaineAnciens numérosABONNEZ-VOUS

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

Voir tous

Voir tous

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 19 unes régionales aujourd'hui