La Creuse Agricole 19 décembre 2015 à 08h00 | Par P. Dumont

La nouvelle chambre régionale d’agriculture est installée

C’est au Pôle de Lanaud en Haute-Vienne que la session d’installation de la chambre régionale d’agriculture Aquitaine Limousin Poitou-Charentes a eu lieu le 15 décembre. À l’ordre du jour, l’élection du président et du Bureau et les grands dossiers. Fraîchement élu à la tête de la nouvelle région, Alain Rousset était présent de même que le Préfet préfigurateur, Pierre Darthout.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
De gauche à droite Alain Rousset, Gérard Vandenbroucke (président de la Région Limousin) et Dominique Graciet (président de la CRA ALPC).
De gauche à droite Alain Rousset, Gérard Vandenbroucke (président de la Région Limousin) et Dominique Graciet (président de la CRA ALPC). - © P. Dumont

C’est désormais officiel, la chambre régionale d’agriculture Aquitaine Limousin Poitou-Charentes (CRA ALPC) est créée. Le 15 décembre dernier, elle a élu son président en la personne de Dominique Graciet, président de la CRA Aquitaine. Trois candidats étaient en lice en début de journée : Dominique Graciet (40) pour FNSEA/JA, Philippe Coutant (79) pour la Confédération paysanne et Bertrand Vanteau (87) pour la Coordination rurale. Sur les 130 votants, 86 se sont exprimés en faveur du  candidat FNSEA/JA. Les présidents des CRA Poitou-Charentes, Luc Servant et Limousin, Jean-Philippe Viollet sont respectivement premier et second vice-président. Les neuf présidents de chambres départementales sont également vice-présidents. « Notre volonté était que les douze départements de la région soient représentés, précise Dominique Graciet. Les huit sièges restants sont attribués aux OPA : organisations syndicales, CUMA, coops, salariés, etc. » Si président et membres du bureau sont désormais connus, il n’en est pas encore de même pour le siège de la nouvelle chambre. Une décision qui appartient au Préfet de région. « Peu importe où se situera le siège, puisque nous fonctionnerons sur trois sites Bordeaux, Mignaloux-Beauvoir et Limoges », confie le président de la CRA ALPC. En attendant qu’une décision soit prise, les travaux de la nouvelle chambre vont devoir s’engager rapidement. Deux objectifs majeurs : faire des économies sur les fonctions supports tout en mettant l’accent sur la proximité et faire du lobbying auprès des décideurs politiques. « L’agriculture est le premier secteur économique de la nouvelle région, rappelle Dominique Graciet. Nous devons obtenir l’accompagnement financier nécessaire y compris pour répondre aux ambitions affichées par les candidats à la présidence de la Région en matière d’agriculture. »

Un budget agricole régional insuffisant
D’après les calculs des élus, 14 millions d’euros supplémentaires seraient nécessaires sur le budget agricole régional. « L’Aquitaine représente aujourd’hui la moitié des exploitants de la grande région et la moitié du chiffre d’affaire agricole, détaille Dominique Graciet. Demain, il faudrait donc en théorie doubler le budget agricole aquitain. Si on compare ce résultat à l’addition des trois budgets actuels aquitain, limousin et picto-charentais, le delta est de 14 millions d’euros ». Outre la question du budget, les nouveaux élus ont insisté sur la nécessité de travailler notamment sur l’élevage et de donner de la lisibilité aux filières. Ils veulent également mettre la recherche et l’innovation au cœur de leurs préoccupations car comme l’a souligné le président « La recherche d’aujourd’hui, c’est le revenu agricole de demain. » Les travaux menés à l’échelle des anciennes régions ne seront pas balayés d’un revers de main, le premier vice-président voyant dans leur mutualisation la possibilité d’une démultiplication sur les territoires.

Alain Rousset tend une main à la profession agricole
C’est au monde agricole qu’Alain Rousset a réservé sa première sortie officielle en tant que président de Région Aquitaine Limousin Poitou-Charentes en assistant à une partie de la session d’installation de la CRA ALPC. Il a invoqué trois raisons à sa présence en Limousin. « La première est que l’agriculture et l’agroalimentaire de notre région est la première d’Europe en valeur, a déclaré Alain Rousset. Nous devrons d’abord être attentifs aux revenus des agriculteurs. Les exploitations agricoles sont des entreprises qui doivent être compétitives. Pour ça la recherche et l’innovation sont primordiales ». Autre raison à sa présence, son attachement à l’agriculture qu’il se plaît à rappeler et qui lui vient de ses origines agricoles. Enfin, Alain Rousset a évoqué la nécessité de travailler ensemble sur l’évolution de l’agriculture, d’anticiper. « Je propose une co-élaboration avec la profession », a-t-il déclaré.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. La Creuse Agricole se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

La Creuse Agricole
La couverture du journal La Creuse Agricole n°2102 | septembre 2016

Dernier numéro
N° 2102 | septembre 2016

Edition de la semaineAnciens numérosABONNEZ-VOUS

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

Voir tous

Voir tous

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 19 unes régionales aujourd'hui