La Creuse Agricole 18 avril 2017 à 08h00 | Par DM

L’Amoma 23 visite la région d’Évaux‑les-Bains

Association des médaillés de l’ordre du mérite agricole

Abonnez-vous Réagir Imprimer
- © DM

L’Amoma 23, Association des Membres de l’Ordre du Mérite Agricole de la Creuse a récemment organisé des visites informatives et un repas de retrouvailles, dans une ambiance conviviale.
Les participants accueillis par Jean-Paul Duron se sont retrouvés pour la journée, sur le site des jardins de l’abbatiale Saint-Pierre-Saint-Paul, pour la visite de ce vestige d’un monastère, où se mêlent étonnamment le style gothique et roman. Cette abbatiale est dotée d’un clocher-porche de forme irrégulière. Carré à sa base, il devient circulaire puis octogonal au sommet. Elle renferme la chasse reliquaire de saint Marien en bois sculpté et doré, et une surprenante statue de la Vierge en pierre polychrome. Autre particularité, elle est composée de deux types de pierres très différentes, le granit et la pierre volcanique, des matériaux issus de cette région à la géologie contrastée qui sont utilisés ici en une alternance décorative.
Le groupe a ensuite été accueilli par Jean-François Aucouturier, administrateur du GIE des Producteurs de Blé du Plateau d’Évaux, Groupement d’intérêt économique, sur le site des silos de stockage. Constitué en 2001, ce GIE regroupe la production de blé de 19 exploitations pour une trentaine de membres, sur une surface d’environ 250 hectares. Il assure le stockage et la commercialisation de blé Camp Rémy, produit dans le respect d’un cahier des charges, avec contrôles par un organisme officiel. Ce blé, aux qualités de panification reconnues, est vendu directement à des meuniers, puis destiné à la boulangerie. Une autre structure, regroupant les mêmes agriculteurs, détient la marque « Baguette Limousette ». Le GIE n’a pas de salarié, ses membres assurent eux-mêmes les tâches administratives et comptables. Pour l’intervenant, la commercialisation sera un des enjeux de l’agriculture de demain, elle nécessitera une meilleure fédération des exploitants. Ces agriculteurs dynamiques, associés dans les CUMA locales, équipés pour nombre d’entre eux de bâtiments d’élevage avec une installation photovoltaïque, étudient actuellement de nouveaux projets comme les équipements de méthanisation.
Après un déjeuner au Casino d’Évaux, certains participants ont tenté leur chance, avec modération bien sûr !
L’après-midi s’est poursuivie avec la visite des thermes, commentée par Marinette Lanore, directrice générale. La station thermale d’Évaux-les-Bains, spécialisée dans le traitement des rhumatismes et de l’insuffisance veineuse, propose trois orientations thérapeutiques : la rhumatologie, la phlébologie et la gynécologie. Une découverte pour la plupart des participants qui ont reconnu la qualité des équipements et la diversité des soins mis à la disposition des curistes, dans un cadre rénové et particulièrement accueillant ; un atout pour l’économie creusoise.
Le président Alain Parrain a constaté avec satisfaction que cette sortie a réuni plus d’une cinquantaine de personnes. Organisée notamment par Jean-Paul Duron, et l’équipe de l’Amoma de la Creuse, associant informations agricoles, découvertes et échanges, elle a été très appréciée par les participants.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. La Creuse Agricole se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

La Creuse Agricole
La couverture du journal La Creuse Agricole n°2146 | août 2017

Dernier numéro
N° 2146 | août 2017

Edition de la semaineAnciens numérosABONNEZ-VOUS

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 20 unes régionales aujourd'hui