La Creuse Agricole 11 janvier 2016 à 08h00 | Par CDA 23

Journée engraissement et génétique au Gaec Moreau Guy et Romain

Abonnez-vous Réagir Imprimer
- © CDA 23

Le mardi 8 décembre dernier, Celmar, en partenariat avec UALC (Union Auvergne Limousin Charentes) et le service Bovins Croissance de la Chambre d’Agriculture de la Creuse, a organisé une journée engraissement au Gaec Moreau Guy et Romain à Aulon qui a réuni plus de 70 personnes.
La visite de cette exploitation spécialisée comprenant plus de 300 places d’engraissement de jeunes bovins a permis de présenter les éléments déterminants pour la rentabilité d’un tel atelier. Romain Moreau en a présenté le fonctionnement. Selon lui, la marge se construit, avant tout, grâce à une maîtrise du coût de la ration avec une optimisation, en fonction des cours,  des types de matières premières incorporées. Le suivi régulier des performances et une conduite sanitaire rigoureuse, indispensable lorsqu’on introduit des animaux issus de différentes exploitations, sont également des éléments déterminants.
Michel Ringuet, de Celmar, a présenté les conditions de contractualisation et de mise en place de jeunes bovins à l’engraissement. Depuis plusieurs années, le Gaec Moreau engraisse des jeunes bovins issus d’IA de testage, achetés broutards par UALC et mis en place par Celmar. Le suivi de ces animaux permet de connaître les performances à l’engraissement des taureaux mis en testage chaque année. Trois exploitations (le Gaec Moreau et deux élevages en Haute-Vienne) participent à cette opération.
Aurore Comby de UALC  a présenté les résultats des différents taureaux. Les jeunes bovins sont pesés régulièrement, ils sont pointés en vif avant l’abattage par Marc Dudrut du service Bovins Croissance de la Chambre d’Agriculture puis ils sont pointés en carcasse par un technicien de UALC à l’abattoir.
L’après-midi s’est terminée par une présentation réalisée par Marc Dudrut sur le pointage en vif et les conditions de contention et de manipulation de jeunes bovins, intervention soutenue par Conseil Départemental. Pour une conduite rationnelle d’un atelier d’engraissement, il est indispensable de connaître la croissance des jeunes bovins. Avec une contention adaptée et facile d’utilisation, la pesée n’est plus une contrainte et devient alors un outil pour le pilotage de l’atelier.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. La Creuse Agricole se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

La Creuse Agricole
La couverture du journal La Creuse Agricole n°2102 | septembre 2016

Dernier numéro
N° 2102 | septembre 2016

Edition de la semaineAnciens numérosABONNEZ-VOUS

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

Voir tous

Voir tous

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 19 unes régionales aujourd'hui