La Creuse Agricole 13 février 2018 à 08h00 | Par Sophie Chatenet

Happi Montana pour imaginer le Massif central de demain

Porté par le collectif Macéo, le programme Happi Montana vient d’être retenu « manifestations d’intérêt ». Une première marche vers la labélisation « investissements d’avenir ».

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Le 25 janvier dernier, les partenaires du projet Happi Montana se sont retrouvés à Clermont-Ferrand.
Le 25 janvier dernier, les partenaires du projet Happi Montana se sont retrouvés à Clermont-Ferrand. - © Macéo

Projet soutenu par quatre-vingt partenaires du Massif central, Happi Montana ambitionne d’être un « accélérateur d’innovation et de développement pour les massifs montagneux ». Le collectif Macéo est le fer de lance du programme, actuellement soutenu par les quatre conseils régionaux du grand Massif central (Nouvelle-Aquitaine, Auvergne-Rhône-Alpes, Occitanie et Bourgogne-Franche-Comté), et les trois grandes agglomérations (les métropoles de Clermont-Ferrand et Saint-Etienne et la communauté d’agglomération de Limoges).
Tout a commencé en mai dernier, lorsque Macéo, l’association qui accompagne les projets collaboratifs et innovants du Massif central, a identifié l’opportunité pour les territoires du Massif de répondre à l’appel à projet national – PIA « Territoires d’innovation de grande ambition » (voir encadré). En juin, les premiers partenaires ont manifesté leur intérêt de contribuer à la candidature.

Un calendrier serré
En juillet, une quarantaine d’acteurs se sont réunis pour échanger sur leur volonté commune de développer de manière innovante et collaborative les territoires du Massif central. En septembre, ce sont finalement une soixantaine d’acteurs qui se sont engagés dans l’aventure Happi Montana, « Happi » étant le sigle pour Hub d’Accompagnement des Projets Partenariaux Innovants du Massif central et « Montana » étant une référence à la montagne vivante et heureuse. « Le projet comprendra la création d’un Living lab’ (ou laboratoire d’innovation territoriale) pour co-construire et expérimenter en situation réelle et au plus près des habitants et des usagers les solutions innovantes pour l’attractivité, le développement durable et la résilience des territoires de massif de montagne de demain », explique André Marcon, président de Macéo. Ce Living lab’ sera accompagné notamment d’un ensemble de services (« booster ») permettant le changement d’échelle et la diffusion rapide des innovations les plus pertinentes.

Deuxième round
Début janvier, Happi Montana a intégré le cercle très fermé des 24 candidatures lauréates au programme d’investissements d’avenir. En tant que lauréat de la phase Appel à Manifestation d’Intérêt (AMI), le consortium coordonné par Macéo va donc bénéficier d’une subvention destinée à cofinancer leurs dépenses d’ingénierie technique et financière pour consolider leurs expérimentations. Cette phase AMI précède une seconde phase d’appel à projet pour laquelle les dossiers devront être déposés à l’horizon juin 2018. À l’issue de cet appel à projet, les dix consortiums lauréats pourront obtenir jusqu’à 50 millions d’euros chacun sur dix ans pour accompagner le développement de l’innovation sur leur territoire.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. La Creuse Agricole se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

La Creuse Agricole
La couverture du journal La Creuse Agricole n°2173 | février 2018

Dernier numéro
N° 2173 | février 2018

Edition de la semaineAnciens numérosABONNEZ-VOUS

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 19 unes régionales aujourd'hui