La Creuse Agricole 17 avril 2012 à 14h44 | Par Héléna Chaize

FNB - Face aux modalités de la future PAC, quel avenir pour la production ?

Section régionale veaux de boucherie

Abonnez-vous Réagir Imprimer
À la tribune de gauche à droite : Ethel Gautier, chargée de mission FNB, Fabrice Heudier, président de la section veaux de boucherie à la FNB, Yves Pellissier, membre du bureau de la section, Alexandre Merle, vice-président de la section.
À la tribune de gauche à droite : Ethel Gautier, chargée de mission FNB, Fabrice Heudier, président de la section veaux de boucherie à la FNB, Yves Pellissier, membre du bureau de la section, Alexandre Merle, vice-président de la section. - © UDSEA 63

Le 30 mars au matin, une réunion d’information sur le devenir du secteur d’activité du veau de boucherie a mis en avant de fortes inquiétudes. Cette réunion a été l’occasion de mettre à plat les principales difficultés rencontrées aujourd’hui par les éleveurs de veaux de boucheries en contrat d’intégration et les questions qu’ils se posent quant à leur devenir face aux réformes de la PAC.

Convergence des DPU inadaptés
L’accent a été mis dès le départ sur l’importance des DPU en veaux de boucherie. Le président de la section veaux de boucherie à la FNB, Fabrice Heudier a bien souligné que les éleveurs ne se reconnaissent pas dans cette nouvelle PAC qui veut baser les DPU sur les hectares et non sur les outils de production. Or les producteurs de veaux ont souvent de petites surfaces car cette production représente en majorité un complément de revenu. Il y a un réel travail à faire sur la convergence des revenus plutôt que sur celle des DPU en DPB (droit paiement de base) et ceci avec le soutien des politiques français a insisté Alexandre Merle, vice-président de la section veau de la FNB.
Il existe un réel marché du veau en France (le consommateur reconnaît la qualité gustative du veau de boucherie français). Il faut en faire une spécificité mais les éleveurs ont besoin d’une période d’adaptation car la marche est haute mais pas inaccessible. Le réel défi pour la filière veaux est de travailler sur des mesures d’économie d’énergie en vue d’une réelle baisse des charges d’exploitation qui impactent aujourd’hui très fortement les résultats économiques et à terme, menacent bon nombre d’exploitants comme le souligne Fabrice Heudier.

[...]

La suite est à lire dans la Creuse agricole et rurale du 13 avril 2012.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. La Creuse Agricole se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

La Creuse Agricole
La couverture du journal La Creuse Agricole n°2101 | septembre 2016

Dernier numéro
N° 2101 | septembre 2016

Edition de la semaineAnciens numérosABONNEZ-VOUS

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

Voir tous

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 19 unes régionales aujourd'hui