La Creuse Agricole 12 juin 2017 à 08h00 | Par FNSEA NA

Éleveur et Engagé : le déploiement en Nouvelle‑Aquitaine s’intensifie

Abonnez-vous Réagir Imprimer
- © FNSEA NA

Il y a tout juste un an, la FNB décidait de prendre le taureau par les cornes et lançait la démarche Cœur de Gamme pour permettre aux éleveurs de vendre leur animaux à un prix basé sur les coûts de production et les aider à sortir de la crise. Cette démarche, rebaptisée Éleveur et Engagé depuis le Salon de l’Agriculture 2017, continue à prendre de l’ampleur et de plus en plus d’éleveurs bénéficient d’une redescente de valeur. La Section régionale bovine de Nouvelle-Aquitaine a rencontré les représentants des magasins U de la région Sud pour accélérer le déploiement sur la région Nouvelle-Aquitaine.
Mercredi 31 mai, les responsables de la Section bovine avaient donné rendez-vous aux dirigeants des magasins U de la région sur l’exploitation de Nelly et Anthony Coustaud à Parempuyre, près de Bordeaux. Des responsables de magasins, de rayons boucherie et de la centrale d’achat d’Agen de Système U avaient fait le déplacement.
Après une présentation de l’exploitation, les éleveurs ont expliqué le travail et le soin apporté aux animaux, et pourquoi ce travail et le temps passé méritaient d’être mieux rémunérés.
Les commerçants ont été sensibles au discours des éleveurs, surtout lorsque le bien-être animal est évoqué, que l’alimentation des vaches est constituée quasi-exclusivement d’herbe avant la période d’engraissement, que l’environnement est préservé avec l’élevage à la française.
Pour les magasins, les éleveurs travaillent bien et font beaucoup d’efforts, mais le consommateur est très loin de s’en rendre compte.
Après un dialogue constructif entre les différents représentants, le groupe s’est rendu à Eysines, dans un magasin Super U, pour montrer aux éleveurs le travail réalisé par les magasins.
D’après le responsable de la centrale d’achat d’Agen, 40 % des magasins U de la région Sud sont signataires de l’engagement Éleveur et Engagé, il y a eu beaucoup de communication en interne dans le réseau Système U pour inciter à signer, mais les magasins sont indépendants, donc libres de s’engager. Il faut donc les convaincre un par un de s’engager dans la démarche.
Concernant l’approvisionnement, pour les magasins il suffit de demander aux industriels, ils n’ont aucun problème pour fournir des morceaux Cœur de Gamme quand ils le demandent, et le prix proposé n’est pas un frein pour eux non plus.
En résumé, les responsables de magasins sont prêts à entrer dans la démarche et faire redescendre la valeur aux éleveurs, mais en contrepartie, ils insistent sur les besoins de communication vers le grand public lui expliquer la démarche Éleveur et Engagé et l’inciter à acheter de préférence la viande estampillée Éleveur et Engagé avec tout ce qui est sous-entendu par cette appellation, bien-être animal et environnement en premier lieu.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. La Creuse Agricole se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

La Creuse Agricole
La couverture du journal La Creuse Agricole n°2146 | août 2017

Dernier numéro
N° 2146 | août 2017

Edition de la semaineAnciens numérosABONNEZ-VOUS

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

Voir tous

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 20 unes régionales aujourd'hui