La Creuse Agricole 11 juin 2014 à 08h00 | Par A.M.

Désherbage du maïs - Diminuer de 60% la quantité d'herbicide utilisée

La recherche de nouvelles stratégies de désherbage est actuellement remise au goût du jour avec l'émergence des enjeux environnementaux, notamment liés à la qualité de l'eau et à la prise en compte de l'impact des produits phytosanitaires sur la santé des utilisateurs.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
- © Chambre d'agriculture de la Creuse

Le désherbage mécanique est une technique de lutte, contre les adventices des cultures, n'utilisant pas de produits chimiques : elle est utilisée soit en remplacement, soit en complément de traitements herbicides et permet ainsi de limiter fortement les doses utilisées, voire de supprimer totalement les herbicides. C'est une technique qui est parfaitement applicable dans des exploitations traditionnelles.
Les expérimentations confirment l'intérêt des différentes techniques de désherbage mécanique tant d'un point de vue efficacité et sélectivité que réduction des intrants. Malgré certains inconvénients (débit de chantier limité, technicité requise, adaptation nécessaire des itinéraires techniques, etc.), les techniques de désherbage mécanique présentent d'autres avantages agronomiques, au delà de la réduction/suppression de phytosanitaires : nivellement du sol et destruction de la croûte de battance, aération du lit de semences, relance de la minéralisation de la matière organique, amélioration de la porosité, limitation des pertes en eau et du ruissellement, etc. Sa réussite repose notamment sur la préparation de l'intervention (semis, sol, réglages) et le choix de la période d'intervention (météo, stades), le tout associé à des moyens de lutte préventifs (rotation, etc.).

Une technique intermédiaire intéressante : la pulvérisation localisée associée au binage
Différentes stratégies peuvent être envisagées pour conduire le désherbage tout au long de la campagne : 100% mécanique, stratégie mixte phyto/mécanique, stratégie 100 % phytosanitaire.
La pulvérisation localisée sur le rang associée à un ou deux binages, permet de se familiariser au désherbage mécanique tout en sécurisant le contrôle des adventices. Le passage de la bineuse au(x) stade(s) adéquat(s) permettra de détruire les adventices sur l'inter-rang, tout en bénéficiant des avantages agronomiques cités précédemment. Cette stratégie mixte permet de réduire d'au moins 60 % les quantités de matières actives utilisées (puisque l'on ne traite qu'un tiers de la surface parcellaire), mais aussi de limiter les coûts.
Selon le choix d'intervention effectuée, il est possible d'appliquer les produits phytosanitaires :
- En pré-levée au semis : avec un équipement de pulvérisation placé sur le semoir (l'inter-rang sera alors biné après la levée du maïs)
- En post-levée au 1er binage : avec un équipement de pulvérisation placé sur une bineuse (binage et pulvérisation simultanés).

 

[...]

La suite est à lire dans la Creuse agricole et rurale du 6 juin 2014.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. La Creuse Agricole se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

La Creuse Agricole
La couverture du journal La Creuse Agricole n°2090 | juin 2016

Dernier numéro
N° 2090 | juin 2016

Edition de la semaineAnciens numérosABONNEZ-VOUS

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui