La Creuse Agricole 19 mars 2015 à 08h00 | Par Sophie Chatenet

Des iraniens à la découverte des races ovines des massifs

Une délégation iranienne a rencontré les responsables de Rom Sélection et de FEDATEST à l’occasion du Salon de l’agriculture. Ils ont constaté sur place la qualité des races ovines rustiques et de l’accompagnement technique proposé.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
De gauche à droite : Jérôme Gueux, directeur de Fedatest et Rom Sélection, Jean-Luc Chauvel, président, Olivier Bernard, président de la section noire du Velay, Hossein Salari, PDG du groupe Kalagen, Mohammad Mollasalehi, vice-ministre adjoint chargé de l’élevage.
De gauche à droite : Jérôme Gueux, directeur de Fedatest et Rom Sélection, Jean-Luc Chauvel, président, Olivier Bernard, président de la section noire du Velay, Hossein Salari, PDG du groupe Kalagen, Mohammad Mollasalehi, vice-ministre adjoint chargé de l’élevage. - © SG

Le réchauffement de la planète a des conséquences en Iran aussi. L’herbe se fait rare pour les moutons iraniens. 80 % du pays est en montagne. Les troupeaux nomades depuis la nuit des temps, ne trouvent plus suffisamment de nourriture sur les parcours. Pour continuer à nourrir ses 80 millions de musulmans, l’Iran cherche des solutions. Très récemment, il a lancé un programme de sédentarisation et d’intensification de la production ovine. Le ministère iranien de l’Agriculture souhaite favoriser la création de fermes intensives, selon un modèle hors-sol, où les ovins resteraient en bergerie toute l’année. Les qualités d’élevage des races ovines des massifs ont particulièrement séduit la délégation moyen-orientale. Ainsi la longue période d’hivernage en bergerie, suivie d’un estivage sur des terrains souvent secs conviennent parfaitement à leurs projets.
La délégation iranienne composée de Monsieur Mohammad Mollasalehi, vice-ministre de l’Agriculture de la République iranienne et de Monsieur Salari, un important investisseur privé, a été particulièrement séduite. « L’Iran a un projet d’amélioration de la production de son troupeau de 70 millions de moutons et de chèvres » souligne le vice-ministre. « La sécheresse oblige l’Iran à repenser son modèle agricole et nous voulons développer des fermes intensives et favoriser la fin du nomadisme », poursuit-il.
Jean-Luc Chauvel, éleveur de Bizet, président de FEDATEST, l’unité de testage ovin basé en Haute-Loire, Bernard Delabre, éleveur et président de la section Blanche du Massif central de ROM Sélection et Pierre-Yves Perret, éleveur et président de la section Bizet de ROM Sélection, ont eu l’occasion de démontrer sur leurs exploitations la qualité des animaux. Puis Jérôme Gueux, directeur de la ferme expérimentale de FEDATEST a longuement répondu sur le site aux questions intéressées des deux hauts responsables perses.
« Une coopération sur la génétique ovine et le savoir-faire technique et d’accompagnement de projets avec la France et particulièrement avec les organisations rencontrées dans votre région présente un véritable espoir pour notre pays » indique l’investisseur privé.
La délégation iranienne est repartie au pays particulièrement satisfaite par ses visites.
Nos régionaux l’étaient autant qu’eux.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. La Creuse Agricole se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

La Creuse Agricole
La couverture du journal La Creuse Agricole n°2090 | juin 2016

Dernier numéro
N° 2090 | juin 2016

Edition de la semaineAnciens numérosABONNEZ-VOUS
Les brèves
Prochaine brève

6 brève(s) » voir toutes

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui