La Creuse Agricole 18 janvier 2015 à 08h00 | Par P. Dumont

Daniel Prieur en visite en Limousin

Le secrétaire général de la FNSEA était à Limoges le 8 janvier pour rencontrer les responsables syndicaux de Corrèze, de Creuse et de Haute-Vienne. Ensemble, ils ont évoqué les dossiers du moment.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
- © P. Dumont

L’actualité de ces derniers mois a été riche et les sujets touchant de près ou de loin l’agriculture sont nombreux. Pour la FNSEA, il était important de les évoquer avec le réseau. C’est pourquoi ses trois secrétaires généraux viennent d’entamer une tournée régionale. En Limousin, c’est le franc-comtois Daniel Prieur qui est venu à la rencontre des FDSEA et FRSEA. Avant d’aborder les sujets agricoles, c’est sur la réforme territoriale et sur l’organisation de la FNSEA que celui-ci a choisi de faire le point. Après la récente adoption du nouveau découpage régional, le Sénat examine actuellement le projet de Loi portant Nouvelle Organisation Territoriale de la République (NOTRe). Celui doit préciser les attributions de chacun, communes, intercommunalités, départements et régions. « Quelle sera la place du monde rural dans tout ça ? », se sont interrogés les responsables syndicaux lors de la rencontre. « Nous avons fait des propositions pour pouvoir être présents dans les nouvelles instances et notamment sur les modalités d’élection, a indiqué Daniel Prieur. Nous devons aussi adapter notre organisation à ces nouveaux enjeux et rester à l’écoute du terrain ». D’organisation interne au sein de la FNSEA, il a été également question. Évoqué lors du congrès de mars dernier, un projet baptisé Archimède a vu le jour à la FNSEA courant 2014. Son ambition : faciliter l’exercice du mandat syndical des élus et mieux répondre aux attentes des adhérents. Une première phase de consultation au niveau local est d’ores et déjà lancée. Analyse et plan d’action suivront en 2015. En parallèle, un état des lieux des services proposés par les FDSEA à leurs adhérents est aussi en cours dans le but, à terme, de les développer.
Les débats se sont ensuite orientés sur l’actualité du monde agricole et notamment de dossier zones vulnérables, l’ICHN, le projet d’atelier d’engraissement de Saint-Martial-le-Vieux ou encore l’assainissement. Sur les zones vulnérables, le dialogue se poursuit. Des avancées ont été obtenues pour le classement partiel de certaines communes. Des pistes de travail existent également sur la définition des cours d’eau. Pour la FNSEA, il faut cependant aller plus loin pour réellement faire avancer les choses. « Il faut jouer sur le même terrain que ceux qui nous attaquent, conduire nos propres études, fournir nos propres chiffres, conseille Daniel Prieur. On ne peut continuer à laisser dire ». Concernant les ICHN, les négociations sont encore en cours au niveau national. Pour l’instant, les céréales auto-consommées ne seraient pas prises en compte (sauf le maïs ensilage) mais les choses peuvent encore évoluer.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. La Creuse Agricole se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

La Creuse Agricole
La couverture du journal La Creuse Agricole n°2094 | juillet 2016

Dernier numéro
N° 2094 | juillet 2016

Edition de la semaineAnciens numérosABONNEZ-VOUS

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui