La Creuse Agricole 21 juin 2013 à 00h00 | Par A.M.

Coopérative - CCBE, une coopérative qui joue la carte de l’avenir

Abonnez-vous Réagir Imprimer
 © La Creuse agricole et rurale  © La Creuse agricole et rurale

C’est dans une conjoncture économique jugée difficile que la Coopérative Creuse Corrèze Berry Élevage a réussi à présenter des résultats financiers satisfaisants qui lui permettent de poursuivre sereinement ses projets de développement et d’investissements sur le site de Parsac.
C’est à la salle des conférences du Crédit Agricole que s’est déroulée ce vendredi 14 juin, l’Assemblée Générale de Creuse Corrèze Berry élevage. Les adhérents de la Coopérative sous l’égide de son président, Philippe Chazette en ont profité pour dresser un bilan général de l’exercice écoulé avant l’intervention en fin de réunion de Messieurs Jean Marc Chaumet de l’Institut de l’élevage et Pierre Richard, directeur export de la société Deltagro Union sur le thème « État des lieux et perspectives de la filière bovine sur les marchés d’exportation ».
Malgré des prix à la production orientés à la hausse, le président Chazette, dans son mot d’accueil, a évoqué la hausse des charges qui est venue, une fois de plus, contrarier cette embellie dans les exploitations. Devant l’ampleur de la crise économique actuelle, les relations commerciales avec les clients Européens deviennent de plus en plus tendues. La garantie de paiement est devenue au fil du temps un élément incontournable dans les transactions commerciales. Dans le même temps, la demande vers les pays du pourtour méditerranéen est restée très chaotique et a demandé beaucoup de réactivité de la part de la coopérative. Ainsi, cette situation économique difficile ne fait que renforcer le choix de la part du Conseil d’administration d’avoir engagé en 2011, la coopérative dans un partenariat solide avec Deltagro Union. Rappelons que cette société est devenue la première organisation coopérative export avec plus de 180 000 têtes commercialisées annuellement. En parallèle, CCBE travaille également sur un rapprochement entre ses filières maigres export Limousines et Charolaises. Compte tenu des enjeux qui se jouent à l’international, la coopérative est convaincue de la nécessité de créer un groupe coopératif export d’envergure multi races à même de pouvoir répondre aux exigences des différents marchés.
Pour l’année 2012, CCBE affiche un chiffre d’affaires de 66 millions d’euros en légère progression par rapport à l’exercice 2011. L’activité « bovins maigres » reste incontournable pour la coopérative avec 36 000 têtes commercialisées. Les relations de confiance que CCBE a su développer avec sa clientèle française permet à la coopérative de diversifier ses débouchés hors export. À noter toutefois qu’à l’exportation, l’Italie reste toujours le marché de référence.

 

[...]

La suite est à lire dans la Creuse agricole du 21 juin 2013.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. La Creuse Agricole se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

La Creuse Agricole
La couverture du journal La Creuse Agricole n°2090 | juin 2016

Dernier numéro
N° 2090 | juin 2016

Edition de la semaineAnciens numérosABONNEZ-VOUS

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui