La Creuse Agricole 03 septembre 2013 à 14h48 | Par A.M.

Coopérative - CCBE : une coopérative en pleine évolution

Abonnez-vous Réagir Imprimer
La préfète Dominique-Claire Mallemanche et de directeur de la DDT Didier Kholler ont pu apprécier le dynamisme de la coopérative.
La préfète Dominique-Claire Mallemanche et de directeur de la DDT Didier Kholler ont pu apprécier le dynamisme de la coopérative. - © La Creuse agricole et rurale

À l’initiative de son président Philippe Chazette, les responsables de CCBE ont accueilli Madame la préfète Dominique-Claire Mallemanche, accompagnée de Didier Kholler directeur de la DDT et de Jocelyn Snoeck directeur de la DDCSPP, pour leur faire découvrir le site de Parsac en cours de réaménagement.
Déroulant l’historique de la coopérative née de la fusion de plusieurs entités en 1994, Jean Michel Boin, directeur de CCBE a expliqué l’attachement des professionnels à vouloir rester à Parsac. Le site a subi de nombreuses évolutions avec l’agrandissement et la modernisation de son centre de tri et d’allotement en 2008 et la construction en cours du nouveau siège social dont les travaux s’achèveront à la fin de l’année. Madame la préfète a pu observer par elle-même les installations de cette coopérative comme peu d’autres structures peuvent se targuer.
Avec un chiffre d’affaires de plus de 66 millions d’euros, et une activité est en pleine évolution, CCBE a commercialisé plus de 54 000 bovins et près de 40 000 ovins en 2012. À cheval sur les berceaux des races charolaises et limousines, CCBE est très impliqué dans plusieurs outils de sélection régionaux : Lanaud, Gevial, Optigen.
Si l’activité prédominante repose essentiellement sur les bovins maigres, la coopérative a mis en marché en 2012, 36 000 têtes. Pour la commercialisation de ces animaux, CCBE travaille aussi avec un large panel d’engraisseurs français et s’appuie sur ses filiales à l’export avec Deltagro Union et Sofrelim. Parmi ces exportations, 80 % des broutards et des laitonnes sont destinés au marché italien.
Pour les animaux de boucherie, CCBE privilégie les abattages de proximité et développe dans le même temps ses activités en filière identifiée, Label rouge, IPG, agriculture biologique à travers l’union de coopératives Unions Bio.

 

[...]

La suite est à lire dans la Creuse agricole et rurale du 30 août 2013.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. La Creuse Agricole se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

La Creuse Agricole
La couverture du journal La Creuse Agricole n°2086 | mai 2016

Dernier numéro
N° 2086 | mai 2016

Edition de la semaineAnciens numérosABONNEZ-VOUS
Les brèves
Prochaine brève

6 brève(s) » voir toutes

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 20 unes régionales aujourd'hui