La Creuse Agricole 23 juillet 2014 à 08h00 | Par P. Dumont

Coop de France : être unis et le faire savoir

2014 est l’année de la communication pour Coop de France qui souhaite ainsi mieux se faire connaître du grand public. Cette opération vient renforcer les actions menées en 2013 et les dossiers d’actualité qui ont été largement abordés lors de l’assemblée de Coop de France Limousin le 8 juillet.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
- © P. Dumont

En 2013, le Comité Coop de France régions s’engageait dans une réflexion sur l’avenir à cinq ans de la coopération agricole. La nécessité d’avancer unis s’imposait alors clairement. Autre constat, la coopération agricole reste encore méconnue du grand public. En janvier dernier, une campagne de communication nationale a donc été lancée. Ses objectifs : faire connaître la coopération au grand public, réaffirmer ses valeurs et par là, remobiliser les troupes de Coop de France autour d’elles. Si les premières retombées semblent encourageantes, beaucoup reste à faire. La campagne se poursuivra donc à l’automne dans les médias et au travers d’événements.
Au niveau régional, Coop de France Limousin a poursuivi en 2013 les actions engagées les années passées. C’est le cas pour la section CUMA avec le travail sur les charges de mécanisation et l’organisation du travail et pour la section Fruits et légumes avec l’animation du contrat de progrès et la mise en place de l’OCM Fruits et légumes notamment. Malgré des crédits en baisse, la section ovine a également poursuivi l’appui technique individuel et collectif aux éleveurs. En matière d’agriculture biologique, une journée technique sur un verger bio a été organisée en 2013 avec la CRAL. Coop de France a aussi participé aux journées interprofessionnelles des filières lait et grandes cultures bio. Gérée par Adivalor, une nouvelle filière de collecte de ficelles et filets usagés de balles a été créée. Une information spécifique sur les emballages des produits d’hygiène en élevage laitier a été réalisée auprès des techniciens et des éleveurs engagés dans la Charte des bonnes pratiques d’élevage. Enfin, Coop de France Limousin souhaite renforcer sa présence dans les discussions et les projets des territoires où des enjeux liés à l’eau existent. Pour les participants à l’assemblée générale, la question de l’eau et de sa disponibilité pour l’agriculture (irrigation, retenues collinaires) devra être suivie de près dans le Programme de Développement Rural en cours d’élaboration.

 

[...]

La suite est à lire dans la Creuse agricole et rurale 18 juillet 2014.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. La Creuse Agricole se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

La Creuse Agricole
La couverture du journal La Creuse Agricole n°2102 | septembre 2016

Dernier numéro
N° 2102 | septembre 2016

Edition de la semaineAnciens numérosABONNEZ-VOUS

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

Voir tous

Voir tous

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 19 unes régionales aujourd'hui