La Creuse Agricole 11 mai 2012 à 09h34 | Par A.M.

Conseil d’administration FDSEA - La FDSEA sur tous les fronts

Face à une actualité chargée sur le plan agricole, les membres du conseil d’administration de la FDSEA se sont réunis à la chambre d’agriculture le 5 mai dernier sous la présidence de Pascal Lerousseau afin d’évoquer les dossiers du moment.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
De gauche à droite : Gérard d'Aubigny, Pascal Lerousseau et Thyerry Jamot.
De gauche à droite : Gérard d'Aubigny, Pascal Lerousseau et Thyerry Jamot. - © La Creuse agricole et rurale

Avant d’aborder les dossiers de fond inscrits à l’ordre du jour, les délégués de la FDSEA ont engagé un tour d’horizon des cantons.
Alors que les inquiétudes de la sécheresse semblent s’éloigner au regard des nombreuses précipitations tombées sur le département durant ces dernières semaines, la vigilance reste de mise. Bien que certains administrateurs préconisent le développement des cultures dérobées pour faire face aux éventuels aléas climatiques, d’autres ont largement évoqué l’état des stocks, d’ores et déjà épuisés, ainsi que les retards sur la mise à l’herbe des animaux et des semis de printemps. À la question posée, pour une éventuelle reconduction d’une opération paille en 2012, le président a fait état des négociations avec les responsables agricoles du Loiret. Si les conditions seront différentes de celles de l’an passé, les négociations sont toujours en cours.
Sur la situation conjoncturelle de la viande bovine, chacun s’accorde à dire que les prix restent soutenus. Alors que de nombreuses remarques ont été faites au sujet de la nouvelle aide à l’engraissement et notamment sur le seuil des 50 animaux engraissés minimum ou de la nature des contrats, des questions restent posées sur le montant définitif de l’aide.
Pour le président de la section bovine, Christian Arvis, « cette aide s’adresse particulièrement aux engraisseurs et ceux qui peuvent y prétendre, qu’ils y aillent,  quant aux autres, il n’est pas forcément souhaitable de courir après, si la nature des contrats ne leur ait pas favorable. Il est tout de même préférable de se battre pour les prix que pour cette aide ».
Alors que la FNB avait souhaité une baisse du seuil à 30 animaux, le ministère de l’agriculture a catégoriquement rejeté cette proposition pour n’accorder que l’intégration des femelles dans cette aide.

[...]

La suite est à lire dans la Creuse agricole et rurale du 11 mai 2012.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. La Creuse Agricole se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

La Creuse Agricole
La couverture du journal La Creuse Agricole n°2102 | septembre 2016

Dernier numéro
N° 2102 | septembre 2016

Edition de la semaineAnciens numérosABONNEZ-VOUS

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

Voir tous

Voir tous

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 19 unes régionales aujourd'hui