La Creuse Agricole 23 juillet 2012 à 17h17 | Par Marien Bataille/Dr Didier Guérin

Conseil d’Administration (CA) de GDS Creuse - Suites de l’AG et du décret « Gouvernance » au CA de GDS Creuse

Ce 5 juillet, GDS Creuse a réuni son Conseil d’administration afin d’élire son bureau et faire le point sur les différents dossiers sanitaires.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
- © GDS Creuse

Suite à son Assemblée Générale (AG) du 23 avril, le Conseil d’administration de GDS Creuse s’est réuni ce 5 juillet. L’application du décret relatif à la reconnaissance des organismes à vocation sanitaire, le statut départemental et l’approche collective du troupeau et de nombreux autres dossiers ont été étudiés par les membres du CA.

Un bureau de GDS Creuse dans la continuité, un CA à votre écoute
Notre CA est composé de 18 membres à voix délibératives : 12 délégués cantonaux (élus pour trois ans et renouvelés par tiers par les 97 délégués cantonaux lors de l’AG) et 6 représentants de structures (Groupement technique vétérinaire, Ordre des vétérinaires, Syndicat départemental des vétérinaires d’exercice libéral, Conseil général, Chambre d’agriculture et syndicat départemental des exploitants agricoles majoritaire). Le nouveau bureau élu est dans la continuité (cf. tableau). Nos bureau et conseil d’administration sont à votre écoute, n’hésitez pas à les solliciter pour toute suggestion ou tout besoin.

Une situation IBR de plus en plus favorable, un atout commercial, une prophylaxie à conclure
Avec 2 976 cheptels négatifs (95,23 %) et 2 908 certifiés (93,06 %), l’élevage creusois amplifie sa bonne situation (+1 % de cheptels négatifs et certifiés par rapport à 2010/2011). Cela constitue un atout pour la commercialisation comme l’illustre l’augmentation des demandes d’attestations pour les exportations (multiplication par 2 par rapport à la campagne précédente). Parallèlement, le nombre de cheptels positifs poursuit sa baisse (‑1 % par rapport à 2010/2011) avec 131 cheptels positifs (4 %). Cela permet d’envisager à moyen terme le statut ZEF (zone à situation épidémiologique favorable soit moins de 1 % de cheptels positifs) entretenu avec le seul contrôle de 20 % des bovins de plus de 24 mois dans les ateliers allaitants sous appellation « indemne IBR ».

 

[...]

La suite est à lire dans la Creuse agricole et rurale du 20 juillet 2012.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. La Creuse Agricole se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

La Creuse Agricole
La couverture du journal La Creuse Agricole n°2086 | mai 2016

Dernier numéro
N° 2086 | mai 2016

Edition de la semaineAnciens numérosABONNEZ-VOUS
Les brèves
Prochaine brève

6 brève(s) » voir toutes

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 20 unes régionales aujourd'hui