La Creuse Agricole 22 février 2014 à 08h00 | Par MH

Chasse - Des représentants de la Chambre d’agriculture rencontrent le Préfet

Abonnez-vous Réagir Imprimer
- © La Creuse agricole et rurale

Alors que la proposition d’un nouveau Schéma départemental de gestion cynégétique a été faite, les représentants agricoles sont inquiets. C’est ce message ainsi que leurs attentes et propositions qu’ils sont allés délivrer à Monsieur le Préfet, lors d’un entretien le 11 février dernier.
Partant du constat que la population de chasseurs est non seulement décroissante mais aussi vieillissante et que les dispositions de l’actuel Schéma départemental ainsi que du plan de chasse ne répondent pas à l’objectif d’équilibre agro-sylvo-cynégétique, les élus professionnels craignent un accroissement des problèmes rencontrés avec le grand gibier par le monde agricole.
L’augmentation des populations de chevreuil, l’expansion du territoire des cerfs et les dégâts toujours aussi importants de sangliers ont été évoqués.
Les sujets toujours sensibles de l’agrainage ou encore des seuils de prélèvement sont toujours d’actualité. Les attentes de la profession sont claires sur le dossier.
Pour le chevreuil, avoir un lissage du nombre de prélèvements à réaliser permettrait d’éviter un écart de fourchette conséquent entre le minimum et le maximum. Comme il serait souhaitable que la fourchette soit établie en amont des attributions et non l’inverse comme actuellement.
Mais les plus vives inquiétudes se situent bien au niveau des populations de grands cervidés. Force est de constater que, depuis plusieurs années, cette population est en nette progression. Aujourd’hui, la profession demande que des prélèvements conséquents, notamment sur les femelles, soient réalisés au sein du PGCA et que tout animal en dehors de ce secteur puisse être abattu sans contrainte ni pénalité d’aucune sorte.
Enfin, concernant le sanglier, la profession a rappelé sa position : une augmentation des prélèvements, le maintien du système un bracelet pour un sanglier sans différenciation de qualités et la suppression de l’agrainage.
Quoiqu’il en soit la profession sera présente aux concertations qui pourront être mises en place dans le cadre de la définition du nouveau Schéma départemental de gestion cynégétique afin d’y faire part de ses positions.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. La Creuse Agricole se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

La Creuse Agricole
La couverture du journal La Creuse Agricole n°2097 | août 2016

Dernier numéro
N° 2097 | août 2016

Edition de la semaineAnciens numérosABONNEZ-VOUS

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

Voir tous

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 20 unes régionales aujourd'hui