La Creuse Agricole 08 avril 2012 à 15h55 | Par MB

Bovins - Un nouveau protocole d’appréciation de la docilité

Réunis en Assemblée Générale à Saint-Christophe, les adhérents de Bovins Croissance ont découvert le nouveau protocole d’appréciation de la docilité.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
- © La Creuse agricole et rurale

Bovins Croissance compte à ce jour environ 200 adhérents qui ont de façon différente fait le choix de réaliser leurs pesées soit totalement par Bovins Croissance soit entièrement par eux-mêmes ou encore en associant les 2 systèmes. Mais Bovins Croissance ne veut pas proposer que la pesée. L’objectif affiché et souligné par le président de la structure, Richard Desseauve, est clairement de développer la palette d’interventions techniques. Et les adhérents présents de demander notamment du conseil sur l’alimentation des bovins afin d’en réduire le coût. Une communication plus précise sur l’ensemble des prestations proposées sera faite très prochainement. Ces prestations payantes visent entre autres, l’objectif pour Bovins Croissance d’atteindre l’équilibre financier. L’augmentation de 2 % des tarifs du service ayant été rejetée par le Conseil d’administration, il faudra à la structure faire en sorte que le déficit financier ne s’accentue pas au risque de se voir imposer une augmentation des tarifs bien plus conséquente. Après être passé au vote du renouvellement de 4 administrateurs, le thème de la docilité a été abordé et débattu avec les participants. Avec l’augmentation de la mécanisation et des systèmes en stabulation libre, l’éleveur perd un peu le contact avec ses animaux. La docilité ainsi mise à mal a des conséquences sur la production, la physiologie et le comportement des animaux avec des répercussions sur la qualité de la viande. Le bovin est, de par nature, un prédaté qui a peur de l’homme. Des tests ont été réalisés en pesées et au pointage pour déterminer les valeurs génétiques des bêtes, sélectionner les animaux à faible agressivité et intégrer à terme cette donnée dans les objectifs de sélection. En test à la pesée, le peseur note le nombre de mouvements de corps, de tête et autres, de l’animal durant les 10 premières secondes à partir du moment où la porte de la bascule se referme. En test en situation de pointage, le comportement de l’animal face à la présence de l’homme est noté de 1 à 7, 1 étant égal à « viens vers » et 7 qualifiant la « charge ». Pour les éleveurs, si le test en pointage apparaît comme le plus révélateur, il existe d’autres indicateurs de la docilité de l’animal comme le regard ou la façon de dresser les oreilles. Quoiqu’il en soit, face à une demande croissante sur ce critère, la docilité risque d’être à terme intégrée comme une donnée de sélection.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. La Creuse Agricole se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

La Creuse Agricole
La couverture du journal La Creuse Agricole n°2097 | août 2016

Dernier numéro
N° 2097 | août 2016

Edition de la semaineAnciens numérosABONNEZ-VOUS

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

Voir tous

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 20 unes régionales aujourd'hui