La Creuse Agricole 04 août 2015 à 08h00 | Par A.M.

Association des piégeurs de la Creuse

Abonnez-vous Réagir Imprimer
L’inscription de la corneille sur la liste des nuisibles en Creuse tient à un fil faute de déclarations de dégâts suffisantes.
L’inscription de la corneille sur la liste des nuisibles en Creuse tient à un fil faute de déclarations de dégâts suffisantes. - © V. Marmuse / CAIA

La liste départementale du 2e groupe des animaux prédateurs « nuisibles » vient d’être publiée à dater du 1er juillet 2015, pour une durée de trois années, c’est-à-dire jusqu’au 30 juin 2018.
Cette liste, pour la Creuse, comprend, le renard, la fouine, la martre et la corneille noire. Si cette année nous avons récupéré la martre il faut savoir que cette dernière avait été retirée de la liste en 2012 pour une durée de trois ans, faute de pouvoir fournir des preuves de dégâts dus à cette espèce. Par contre, cette année, il y a eu beaucoup de difficultés pour maintenir la corneille sur la liste des nuisibles car il y eu trop peu de déclarations de prédations. Si à partir de cette année, nous n’apportons pas plus de renseignements sur ses prédations son maintien sur la liste en 2018 sera difficile à obtenir surtout avec les changements administratifs dans les départements et les régions. Aujourd’hui, la balle est dans le camp du monde agricole et notre association est prête à vous apporter son aide pour grouper les montants des dégâts mais il faut nous les faire parvenir car nous ne pouvons pas les inventer. Nous tenons à votre disposition sur demande des fiches de prédations.
Notre association travaille en collaboration avec la fédération des chasseurs et la DDT pour la collecte des différent dégâts : dégâts sur semis, sur récoltes, sur silos, enrubannages, dans les basses-cours, volailles, œufs même des petits dégâts nous sont utiles car les petits ruisseaux font les grandes rivières. Bien entendu cela est une contrainte supplémentaire pour les agriculteurs qui croulent déjà sous une multitude de dossier à instruire, ces déclarations n’ouvrent droit à aucune indemnisation mais la non reconnaissance de cette espèce sur la liste des nuisibles en 2018 serait une catastrophe pour le monde agricole (ex: le cas du blaireau).
Sachez que notre association sera à vos cotés pour vous assister et vous défendre, à condition que vous participiez à notre combat face à des décisions bureaucratiques, prises par des personnes n’ayant aucune connaissance des problèmes sur le terrain. Nous sommes à votre disposition pour la rétrocession de pièges correspondants à la capture et la fourniture d’appelants (corneille),et ses divers imprimés nécessaires.

Contacter Jean Desforges à Gouzon au 06 85 68 17 50 ou Daniel Prugnaud à Jouillat au 05 55 51 21 28.
Soyons vigilants et unissons nos forces pour une opposition à nos détracteurs.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. La Creuse Agricole se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

La Creuse Agricole
La couverture du journal La Creuse Agricole n°2097 | août 2016

Dernier numéro
N° 2097 | août 2016

Edition de la semaineAnciens numérosABONNEZ-VOUS

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

Voir tous

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 20 unes régionales aujourd'hui