La Creuse Agricole 09 juillet 2012 à 14h56 | Par Dr Didier Guérin

Alerte strongles - Quels risques dans mon troupeau ?

Les conditions climatiques observées lors de ce 1er semestre 2012 sont particulièrement favorables au développement des strongles. Cela implique une surveillance rapprochée des jeunes ruminants (bovins, caprins, ovins).

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Les conditions climatiques observées lors de ce 1er semestre 2012 sont particulièrement favorables au développement des strongles. Les jeunes ruminants de 1ère et 2e année constituent les populations les plus sensibles d’où une surveillance particulière à effectuer actuellement sur ces catégories.
Les conditions climatiques observées lors de ce 1er semestre 2012 sont particulièrement favorables au développement des strongles. Les jeunes ruminants de 1ère et 2e année constituent les populations les plus sensibles d’où une surveillance particulière à effectuer actuellement sur ces catégories. - © GDS Creuse
Ce 1er semestre 2012 s’est d’abord révélé exceptionnellement précoce et doux, puis montrant une alternance régulière de périodes humides et ensoleillées. Ces conditions météorologiques s’avèrent tout à fait propices au développement des strongles.

Des conditions particulièrement favorables au développement des strongles avec un potentiel impact subclinique et clinique conséquent
Les alternances de pluies et de chaleur sont très favorables à l’éclosion et à la survie des strongles. Une contamination massive des pâtures est donc à redouter. Habituellement, le pic de contamination s’observe en août, cette année, ce dernier peut être avancé d’un mois dans certains élevages. Dans ces conditions, en l’absence d’approche préventive déjà effectuée, des retards de croissance peuvent intervenir dès le mois de juillet, ainsi que des cas cliniques dès août, voire de la mortalité. Les populations à risque sont essentiellement constituées des jeunes de 1ère et de 2e année au pâturage. Le schéma bovin exposé dans cet article s’applique également aux autres espèces de ruminants.

Une gestion primordiale des strongles dans les deux premières années de vie des ruminants
Une gestion adaptée des strongles dans les deux premières années de vie est primordiale pour deux raisons. Tout d’abord, les animaux jeunes sont très sensibles à ce parasite en raison de leur immunité absente ou insuffisante et l’importante capacité de multiplication des strongles. En l’absence d’immunité, il existe une corrélation linéaire entre la charge parasitaire et la perte zootechnique. Ensuite, tout retard de croissance enregistré pendant cette période ne sera jamais totalement compensé et les séquelles se traduisant par un moindre développement musculosquelettique seront d’autant plus importantes que les animaux sont jeunes.

La charge parasitaire du pâturage est fonction de la contamination résiduelle au printemps et du recyclage effectué par les animaux sur la prairie. L’immunité acquise et les conditions environnementales influent sur le niveau d’infestation. L’année particulière que nous connaissons peut engendrer dans certains lots un pic de contamination plus important et plus précoce.
La charge parasitaire du pâturage est fonction de la contamination résiduelle au printemps et du recyclage effectué par les animaux sur la prairie. L’immunité acquise et les conditions environnementales influent sur le niveau d’infestation. L’année particulière que nous connaissons peut engendrer dans certains lots un pic de contamination plus important et plus précoce. - © GDS Creuse

[...]

La suite est à lire dans la Creuse agricole et rurale du 6 juillet 2012.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. La Creuse Agricole se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

La Creuse Agricole
La couverture du journal La Creuse Agricole n°2094 | juillet 2016

Dernier numéro
N° 2094 | juillet 2016

Edition de la semaineAnciens numérosABONNEZ-VOUS

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

Voir tous

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui