La Creuse Agricole 11 octobre 2014 à 14h00 | Par P. Dumont

Huit « points durs » à résoudre absolument

Abonnez-vous Réagir Imprimer
La conférence de presse de la FNSEA au Sommet de l'élevage a été assurée par Patrick Bénézit, président de la FRSEA Massif central, Christiane Lambert, 1re vice présidente de la FNSEA, et Dominique Barrau, secrétaire général de la FNSEA.
La conférence de presse de la FNSEA au Sommet de l'élevage a été assurée par Patrick Bénézit, président de la FRSEA Massif central, Christiane Lambert, 1re vice présidente de la FNSEA, et Dominique Barrau, secrétaire général de la FNSEA. - © P. Dumont

En l'absence de Xavier Beulin souffrant, ce sont Dominique Barrau, secrétaire général de la FNSEA, Christiane Lambert, 1re vice présidente et Patrick Bénézit, président de la FRSEA Massif Central, qui ont assuré la conférence de presse FNSEA au Sommet de l'élevage. Après avoir fait le point sur les dossiers chauds du moment, ils ont évoqué leur prochaine rencontre avec le Premier ministre.
« Assez ! » Tel est le maître mot qui pouvait résumer la conférence de presse de la FNSEA au Sommet de l'élevage. Assez de contraintes, assez de n'être pas entendus, assez d'être toujours suspects. Après l'organisation des États généraux de l'agriculture en février dernier, la FNSEA revient à la charge. La période estivale a été dure pour les agriculteurs français. Aujourd'hui, ils sont à bout. Malmenée par les conditions météo, la filière fruits et légumes a vu ses débouchés se restreindre de semaine en semaine jusqu'au coup fatal porté par l'embargo russe. Outre le plan de soutien mis en place par l'Union Européenne, de nouveaux débouchés à l'export sont nécessaires. Pour la viande également. Les prix de la viande bovine, de la volaille et du lait ne cessent de chuter. D'importantes distorsions de concurrence au niveau de la transformation mettent à mal la ferme France. Au final, l'agriculture française ne peut lutter contre ses voisins. « Aujourd'hui, 85 % de la viande utilisée en restauration hors domicile (RHD) nous vient d'Allemagne », a rappelé Christiane Lambert. Enfin, l'extension du zonage proposée dans le cadre de la Directive Nitrates agite également l'opinion. La FNSEA conteste les critères de classement des communes en zone vulnérable ainsi que le durcissement des plans d'actions.

La grogne s'installe
Face à cela, la FNSEA s'organise. Le 7 octobre, elle a rencontré Manuel Valls pour lui présenter les revendications des agriculteurs français. Les « points durs » à débloquer sont au nombre de huit. Premier d'entre eux, l'embargo russe pour lequel la FNSEA demande la mobilisation de fonds européens autres que ceux de la PAC. La RHD est la seconde cible du syndicat majoritaire. Partant du constat que plus de la moitié des produits utilisés proviennent d'autres pays (jusqu'à 90 % selon les produits), la FNSEA se propose de regarder ce qui se passe dans les pays voisins. Pas sûr que les plus libéraux le soient jusque dans leur assiette... La FNSEA dit également non au péage de transit, à l'application à l'agriculture du compte pénibilité, au zonage instauré dans le cadre de la Directive Nitrates et au blocage des dossiers installation au 1er janvier 2015. Elle réclame le versement des aides PAC au 16 octobre pour tous. Toujours sur la PAC, elle demande que 2015 soit une année blanche en ce qui concerne les contrôles sur le verdissement. Les règles non connues au moment des emblavements ne doivent pas être reprochées aux agriculteurs pour les sanctionner. Si elle n'est pas entendue, la FNSEA promet de durcir le ton dans les semaines à venir.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. La Creuse Agricole se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

La Creuse Agricole
La couverture du journal La Creuse Agricole n°2086 | mai 2016

Dernier numéro
N° 2086 | mai 2016

Edition de la semaineAnciens numérosABONNEZ-VOUS
Les brèves
Prochaine brève

6 brève(s) » voir toutes

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 20 unes régionales aujourd'hui