La Creuse Agricole 18 novembre 2014 à 08h00 | Par P. Dumont

2014 marque un tournant pour la Safer Marche-Limousin

Le 7 novembre, la Safer Marche-Limousin a accueilli ses partenaires à Brive pour une réunion d’information sur les événements phares pour la structure en 2014. Les responsables ont fait le point sur les missions des Safer et les projets à venir.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
- © P. Dumont

L’année 2014 est une année charnière pour la Safer Marche-Limousin. Entre la loi d’avenir agricole, le nouveau programme pluri-annuel d’activité 2015-2020, la mise en place du centre de ressources du foncier, de nombreux chantiers sont en cours. Si ces sujets ont déjà été évoqués lors de l’assemblée générale de juin, les responsables de la Safer Marche-Limousin ont jugé opportun de leur consacrer une réunion d’information spécifique. Une bonne initiative si l’on en juge par les quelques 80 personnes présentes. Muriel Gozal, directrice de la FNSafer avait fait le déplacement pour présenter les évolutions du fonctionnement des Safer, évolutions entérinées par la Loi d’avenir. Parmi les objectifs de la dite loi, l’objectif de protection des terres agricoles et de renouvellement des générations impacte directement les Safer. La loi prévoit en effet d’améliorer leur fonctionnement et leur gouvernance au travers de quatre missions. La première, prioritaire entre toutes, est la protection des espaces agricoles en vue de l’installation ou du maintien d’exploitations agricoles. Trois autres missions sont citées : la protection des ressources naturelles, le développement rural et la transparence du marché rural. La Loi d’avenir prévoit également la régionalisation des Safer ainsi que la création d’un fonds de péréquation. Concrètement, sur le foncier agricole, plusieurs conséquences. Le droit de préemption de la Safer est élargi. Par ailleurs, il est désormais possible pour une Safer d’acquérir à l’amiable des parts de société. Il est également prévu que la Safer doive être impérativement prévenue en cas de cessions de biens agricoles. Enfin la Safer sera soumise au schéma régional des structures qui devra être mis en place d’ici octobre 2015. Aux membres de l’assemblée s’inquiétant de la possibilité de préemption étendue des Safer, Jean-Luc Niveau, président de la Safer Marche-Limousin, a assuré « Le marché de gré à gré continuera de fonctionner. En outre le Schéma des structures fera office de gendarme. »

 

[...]

La suite est à lire dans la Creuse agricole et rurale du 14 novembre 2014.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. La Creuse Agricole se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

La Creuse Agricole
La couverture du journal La Creuse Agricole n°2086 | mai 2016

Dernier numéro
N° 2086 | mai 2016

Edition de la semaineAnciens numérosABONNEZ-VOUS
Les brèves
Prochaine brève

6 brève(s) » voir toutes

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 20 unes régionales aujourd'hui